AccueilMEDIAMEDIASTART : LA POUPONNIèRE DES MéDIAS éMERGENTS

Mediastart : la pouponnière des médias émergents


Publié le 21/12/2017

Image actu

Si vous souhaitez accélérer et consolider la croissance de votre projet média plus vite que vos radis OGM, plantez votre graine chez Mediastart, le nouvel incubateur français des médias. A la clef, un hébergement au Cargo, des ateliers collectifs et l’expertise de professionnels de l’AFP, la BnF, le CELSA et l’INA. Plutôt balèze non ?

 

Paris&Co, l’agence de développement économique et d’innovation de la Mairie de Paris prépare du lourd pour 2018 ! Après avoir accompagné des centaines de start-up et organisé des évènements autour de l’innovation, elle se lance désormais dans l’incubation intégrale de projets médias, de leur sélection à leur entrée sur le marché. Au cœur de cette ambition, Mediastart, l’incubateur pour médias émergents installé au Cargo à Paris, un espace de 15 000 m2 dédié aux industries créatives dont 2500m2 réservés à Paris&Co. L’une des 13 filières de cette dernière, la plateforme LINCC, spécialisée dans les industries numériques, est chargée de la gestion de l’incubateur.

 

Catherine Peyrot, responsable de la plateforme LINCC explique : « Mediastart est l’aboutissement d’une stratégie de rayonnement de la scène entrepreneuriale française à l’étranger ». Le programme, soutenu financièrement par le Ministère de la Culture suite au rapport Charon, consiste pour la première fois «  à aller dénicher des porteurs de projets plutôt que de se contenter de les accueillir ». Face aux nouveaux usages et à la course aux nouvelles écritures, les décideurs politiques estiment urgent de mettre en place un incubateur qui ne ferait pas partie d’une entreprise dont les intérêts sont privés et sectoriels (comme Canal Start pour Canal + ou TimeSpace pour le NY Times).

 

 

INA, BNF, AFP, CELSA : les poids lourds de Mediastart

 

Comme le souligne Catherine Peyrot, « Paris&Co a proposé à de grands acteurs publics et privés du secteur des médias de rejoindre Mediastart. La volonté était de rassembler des expertises plurielles qui font autorité ». C’est d’ailleurs cette complémentarité qui permet d’élargir leur programme d’incubation. « Grâce à la collaboration de l’AFP, l’INA, l’AFP et du CELSA, notre incubateur couvre toute une palette de médias : pure player, web magazine, web TV, web radio, médias sociaux, médias mobiles, fournisseurs de services et de solutions dédiées aux médias… ». Une diversité de projets qui profiteront de conseils d’experts, de formations et d’un hébergement au Cargo.

 

L’autre différence avec les incubateurs traditionnels, c’est le positionnement de Paris&Co et de LINCC « Mediastart refuse l’incubation individuelle ainsi que la démarche capitaliste : c’est par l’encadrement collectif et l’absence de retour sur investissement qu’on se singularise ». Le souhait est d’agir comme un incubateur à mission de « service public ». Un tremplin technologique et éditorial ouvert en somme.

 

 

« Une douzaine de projets sélectionnés »

 

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 25 janvier 2018. « Les pré-selectionnés seront auditionnés par LINCC ainsi que nos partenaires sous la forme d’un pitch. C’est l’ensemble du jury qui décidera des projets envisageables », souligne Catherine Peyrot. A la question de savoir combien seront retenus, elle précise : « l’estimation dépend du nombre de candidats, de leur profil et de la faisabilité de leurs projets. Notre idéal serait une douzaine ».

 

Que signifie un tel partenariat pour les étudiants de CELSA Paris-Sorbonne ? « LINCC est partenaire du CELSA depuis des années, notamment à travers la revue Effeuillage dont je connais bien la directrice de la rédaction, Valérie Patrin Leclerc. Le choix était d’autant plus évident que cette école porte un regard éclairé sur les industries créatives et une considération toute particulière pour l’entrepreneuriat », détaille-telle. A noter que Paris&Co devrait analyser les dossiers courant février et commencer la formation fin mars.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR