AccueilINNOVATIONSVêTEMENTS CONNECTéS : FORD INVENTE UNE CASQUETTE QUI EMPêCHE DE DORMIR

Vêtements connectés : Ford invente une casquette qui empêche de dormir


Publié le 24/11/2017

Image actu

Afin de réduire les accidents dus à la somnolence au volant, la R&D du constructeur automobile travaille sur une casquette intelligente capable de détecter les signaux de fatigue et d'alerter le conducteur qu'il est temps de faire une pause. Un chantier parmi d'autres qui lui permet de tracer sa route de marque servicielle.

 

Alors que la Sécurité Routière, avec ses agences La Chose pour le film, « Attachez votre ceinture, attachez vous à la vie », et DDB°Paris pour #Jemattachealavie, le dispositif digital avec un crash test sur Facebook Live, nous rappelle l’absolue nécessité de boucler sa ceinture de sécurité afin d’éviter les pires conséquences en cas d’accident, Ford s’attaque au sujet par un autre biais : la lutte contre l’endormissement. Un fléau auquel tout conducteur échappe rarement et à l’origine d’un tiers des accidents mortels sur autoroute. Pour y remédier le constructeur automobile joue son rôle de marque servicielle et accessoirement citoyenne non pas avec un message publicitaire mais en travaillant sur une casquette connectée. Un objet sorti de sa banalité grâce aux nouvelles technologies et aux observations menées par l’Institut du Sommeil, sous la houlette du Dr Lia Bittencourt : « La casquette peut détecter les mouvements de la tête avant même que le conducteur ne ferme les yeux, par exemple lorsque les muscles de sa nuque commencent à se détendre. Ce qui permet d'anticiper la somnolence et ainsi éviter que le chauffeur ne s'endorme au volant ».

 

Mise au point par des experts, cette casquette connectée équipée d'un accéléromètre, d'un gyroscope et d'un processeur, détecte et analyse les mouvements de la tête, associés aux signes de somnolence puis avertit le conducteur qu'il est temps pour lui de prendre une pause. Le dispositif active pour cela trois signaux : une légère vibration, un son d'alerte ainsi qu'une lumière clignotante (voir ci-dessous la vidéo). Encore au stade de prototype, cet accessoire -comme la combinaison qui détecte les états d’ébriété- fait partie du programme de R&D sur la mobilité développé par la marque afin de rendre la route plus sûre. Une prospective nécessaire en attendant l’avènement total de la voiture autonome.

 

 

 « La ville intelligente de demain a besoin de véhicules plus intelligents »

 

En complément de sa R&D et dans le cadre de son challenge Ford Make It Drivable qui s’est déroulé, cette année, à Paris, la marque vient de récompenser 3 start-up qui répondent à des attentes concrètes et immédiates et qui pourraient jouer un rôle essentiel pour les futurs déplacements. A la clef pour les gagnants : « 10 000 euros et le soutien des équipes de développement de Ford », a précisé à cette occasion, Scott Lyons, en charge des partenariats liés à la voiture connectée chez Ford car selon lui : « pour mettre sur pied la ville intelligente de demain, nous avons besoin de véhicules plus intelligents ». Autre avantage du challenge pour ces jeunes développeurs : disposer du matériel et des technologies Ford à travers le programme SYNC AppLink Developer Program, qui compte plus de 15 000 utilisateurs enregistrés. Le logiciel SYNC Emulator, gratuit, leur a permis en effet de créer des applications et de valider leur compatibilité avec le système connecté du constructeur automobile, sans avoir besoin d'accéder à un véhicule réel. Dans cette optique, ils ont pu tester leurs applications sur des systèmes embarqués Ford, ont profité des conseils d'experts et ont même, pour la première fois, pu bénéficier des retours immédiats par de vrais consommateurs via des focus groupes.

 

Avec Zify, les trajets quotidiens des automobilistes pourraient leur rapporter un peu d'argent, en remplissant les véhicules sans passager grâce au covoiturage courte et moyenne distance. Au-delà de cette mise en relation entre voyageurs, son postulat est aussi de leur laisser choisir s'ils souhaitent discuter, rester silencieux à bord ou encore écouter la radio par exemple. « Tout le monde veut des applications et des services qui rendent les trajets en voiture plus efficaces et plus économes, et c'est exactement ce que nous avons recherché avec notre application de covoiturage. Nous sommes impatients de travailler avec Ford pour concrétiser cette idée », a déclaré Anurag Rathor, CEO de Zify, qui permet en outre au passager de payer directement le conducteur depuis l'application. Les deux autres lauréates sont Acast et RouteVallet. La première propose de sélectionner des podcasts par thème ou en fonction du temps de trajets. La seconde réunit, au sein d'une même application, transports publics et privés pour des périples plus simples et plus fluides. Or avec les aménagements des territoires de plus en plus restrictifs qui contraignent la circulation notamment en zone urbaine, ces initiatives vont être les bienvenues.

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR