AccueilINNOVATIONSRESIDENT EVIL 2 BOULEVERSE LE PRé-ROLL

Resident Evil 2 bouleverse le pré-roll


Publié le 01/02/2019

Image actu

Pour promouvoir la version remasteurisé de Resident Evil 2, Biborg a conçu pour Capcom une campagne display innovante. L’occasion de réinterpréter les codes du pré-roll et de nous rappeler au passage qu’impliquer ses cibles c’est le début du bonheur.  

 

 

Comme le diraient les Anglais : « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ». Et quand le beuvrage en question est l’un des jeux vidéo les plus acclamés de tous les temps, c’est peu dire que le velouté est savoureux. Mais je m’égare avec les références culinaires. Resident Evil 2, sortie en 1998 sur Playstation première du nom, est un survival horror qui a marqué les gameurs du monde entier par son atmosphère oppressante, son scénario haletant et ses graphismes détaillés, écrivant au passage l’une des plus belles pages de l’histoire vidéoludique. 

 

Pour montrer que son bolide en a encore sous le capot, Capcom, célèbre éditeur de la franchise, lui a donné un coup de lifting pour le sortir sur PS4 ce 25 janvier 2019. L’énième exemple d’une stratégie des remakes -coucou Call of Duty, coucou Uncharted- dont l’intérêt est de réveiller les nostalgiques et séduire les néophytes. Un pont générationnel qui ne pourrait être érigé que par un marketing tout de réseaux sociaux vêtu. 

 

 

 

 

Un scénario à la sauce de chacun

 

Après compétition, Capcom, EMEA et UK ont choisi l'agence digitale Biborg pour concevoir et produire la campagne digitale de leur bébé. Pour immerger les internautes dans ce remake sublimé, l'agence a choisi de s’appuyer sur les formats YouTube Endcards, et en détourne l'utilisation afin de réaliser l'une des premières publicités Trueview à choix multiples dans l'industrie du jeu vidéo, permettant à l'utilisateur d'incarner l'un des deux héros du jeu et d'influencer le scénario pendant 1 mn 30. 

 

Incarner Leon S. Kennedy ou Claire Redfield ? Pousser la porte et découvrir ce qui se cache derrière ? S'enfuir ? Le principe est simple : vous prenez des décisions tout au long de la publicité qui influencent la suite du scénario. Une expérience efficace pour immerger l'internaute dans l’intrigue et lui faire découvrir des scènes du jeu.

 

 

 

 

« Nous avons travaillé avec Capcom pour capturer le gameplay du jeu et nous l'avons appliqué à la campagne de publicité digitale en nous appuyant sur les YouTube Endcards pour détourner leur utilisation classique de recommandations vidéos. Ce format innovant permet d'embarquer réellement l'utilisateur, offrant une expérience plus engageante comparée à une publicité en pré-roll classique », explique Kais Ali Benali, Managing Director chez Biborg en Grande Bretagne.

 

« Le dispositif a d'ores et déjà permis d'obtenir des résultats très satisfaisants : 33% des personnes qui ont vu le trueview ont fait un choix pour continuer l'expérience : un chiffre élevé pour une campagne Paid Media. Et 85% des personnes qui ont fait le choix de continuer l'expérience après le trueview sont allés au bout de celle-ci », conclut-il.

 

 

Immerger pour mieux communiquer

 

En marketing, le graal est de réussir à rendre ses clients actifs. Exactement ce que cherche à atteindre Biborg par cette prise de parole numérisée. En mettant l’utilisateur au centre, totalement immergé dans leurs contenus, les marques permettent aux consommateurs de rentrer dans leur univers et de découvrir des expériences émotionnelles, envoûtantes, engageantes, qui créeront un réel sentiment de proximité. Bienvenue dans l’ère de l’interaction.


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR