AccueilINNOVATIONSPRINT ! SI TU VEUX CONNAîTRE LA SUITE DE L'HISTOIRE, LAVE TOI LES MAINS

Print ! si tu veux connaître la suite de l'histoire, lave toi les mains


Publié le 25/01/2018

Image actu

Se laver les mains, un geste simple de notre quotidien qui même en France suscite encore des actions de santé publique. Dans les pays en voie de développement, il peut sauver des vies. Une marque japonaise endosse le costume d'ONG sur le modèle One for One de Tom's en créant un livre pour enfant interactif inédit.

 

 

Depuis le succès commercial et marketing du One for One de Tom's - une chaussure achetée égale une chaussure donnée à un enfant dans le besoin - le concept est éculé jusqu'à frôler le galvaudage. Pour démarquer sa bonne intention caritative, une marque est contrainte d'apporter une touche innovante inédite. Au Japon, Angfa, connue pour ses produits de médecine préventive, l'a bien compris et a opté pour une innovation low-tech expérientielle, très dans l'ère du temps. En collaboration avec McCann Health, la marque a conçu le premier livre pour enfant lavable au savon, présenté le 15 janvier dernier pour la Journée mondiale du lavage de main. Cette première mondiale constitue un prolongement original de la campagne One for One "Save Soap" lancée en octobre dernier, promettant pour chaque savon acheté au Japon l'envoi d'un savon germicide au Cambodge.

 

Pour promouvoir les bénéfices (évidents dans les pays en voie de développement mais pernicieux dans les pays développés) du savon tue-germes dans la prévention des maladies infantiles infectieuses, McCann Health a imaginé un livre d'images, le "Washable Book", dont la narration ne se déclenche que si le lecteur lave les mains du héros. Grâce à une technologie d'impression spécialement développée pour la campagne, l'action permet de découvrir en couleurs le futur de ce personnage fictif aux mains propres. Le message est clair : lave toi les mains pour avoir un avenir haut en couleurs. Et puisqu'il concerne encore plus les enfants cambodgiens, 400 exemplaires du "Washable Book" ont été envoyés au Kâmpŭchéa, le nom khmer de l'ancien royaume de Sihanouk. Avec un savon germicide en prime.

 

" L'instinct humain de toucher et sentir pour expérimenter est exacerbé avec ce livre engageant au storytelling puissant. Ce que j'aime dans cette campagne, c'est que ce bouquin reste assez simple Il n'intègre aucune technologie sophistiquée pour réussir à porter un message fort. Le lecteur apprend des choses par le seul fait de laver les mains du personnage principale de l'histoire. C'est assez génial ", s'enthousiasme Jeremy Perrott, Global Chief Creative Officer chez McCann Health. Encore heureux que lui soit convaincu nous direz-vous. Mais il faut bien reconnaître que le concept est brillant.

 

 

Une action simple qui peut sauver des vies infantiles

 

Pour Sean Riley, Executive Creative Director McCann Health, Japan & North Asia, le "Washable Book" n'est d'ailleurs pas juste un livre : "C'est une expérience pédagogique interactive qui incorpore une action physique dans l'histoire elle-même. Pour être certain que le lien entre causes et effets soit parfaitement évident." Selon l'OMS, les modifications de comportements de vie (voyages nombreux, guerres, vecteurs de dispersion comme les moustiques, augmentation de l’écart socio-économique entre pays riches et pays pauvres, surpopulation et surtout surdensité humaine dans certains pays, etc.) font que les agents infectieux (bactéries, virus, parasites) sont à l’origine encore d’environ 20 millions de morts par an dans le monde. En 2007, sur les 9 millions d'enfants de moins de cinq ans malheureusement décédés, 70% seraient restés en vie grâce à des interventions bénignes. Comme se laver les mains…

 

" Le lavage des mains est essentiel dans le cadre de la lutte contre le choléra et la transmission de beaucoup d’autres maladies comme : l’hépatite, la malaria, la typhoïde, etc… ", indique elle Truit Morrow, cheffe du département eau et assainissement d'Action contre la faim, dans le quotidien haïtien "Le Nouvelliste". Se basant sur des études réalisées récemment en Afrique, elle y fait remarquer que la promotion du lavage des mains constitue un moyen peu coûteux et très efficace pouvant permettre la réduction du nombre de cas de maladies diarrhéiques.

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR