AccueilINNOVATIONSINNOVATION : UNE JOURNéE DANS PARIS CONNECTé

Innovation : une journée dans Paris connecté


Publié le 19/09/2016

Image actu

 

Les objets peuvent-ils nous comprendre, anticiper nos envies, communiquer entre eux ? Paris truffée d’intelligence artificielle : une réalité… et quelques désirs-fictions, car le progrès technologique n’est rien s’il ne vient pas au secours du bien-être humain.

 

Petit à petit, nos vies se peuplent d’objets connectés et les usages se diversifient. Au train où vont les choses, la vie connectée sera bientôt une réalité. Avec un nombre estimé à plus de 20 milliards dans le monde prévu pour 2020, le secteur de l’Internet des Objets (IoT) est une mine d’or de données qui travailleraient à améliorer notre quotidien. Quelle serait une journée type pour une famille vivant dans une grande métropole comme Paris, et comment les différentes solutions technologiques liées à l’IoT peuvent-elles fluidifier la vie quotidienne à échelle de l’individu, mais aussi à l’échelle de la ville et de la communauté ?

 

 

06:53

 

Les stores de la fenêtre s’entrouvrent, laissant progressivement filtrer la lumière dans la chambre à coucher. Jean, qui est dans la phase légère de son sommeil, s’éveille au son d’une radio prog rock, sélectionnée par l’assistant intelligent Smarty sur la base des informations de l’agenda de son smartphone croisées avec les données de la météo et du trafic routier. La musique n’est diffusée que de son côté du lit, Smarty sait que Sara est en RRT (Relaxation & Restoration Time) aujourd’hui. Smarty est l’assistant intelligent qui pilote la maison et synchronise l’ensemble des objets connectés pour répondre au mieux aux besoins de toute la famille.

 

Le chauffage est automatiquement réglé à la bonne température ambiante au réveil des membres de la famille. Smarty a lancé le café, qui est en préparation dans la cuisine, et enclenché un voyant rouge sur l’écran LED de la porte du réfrigérateur : « LAIT = 0 ». La télé s’est allumée sur une chaîne d’infos – en traçant la speakerine à sa blondeur, Jean aime bien les blondes –, et la douche réglée à 25 °C – Jean n’est pas frileux, mais a surtout besoin d’un bon coup de peps ce matin –, Smarty est informé que Jean était à l’Ad’Pub hier soir. Au sortir de la douche, mobile en main, Jean se dirige vers la cuisine ; Smarty lui propose quelques suggestions pour un petit-déjeuner détox et optimiser le planning de sa journée. L’appli « Enfants » clignote en bas de l’écran sur fond rouge : « LAIT ».

 

 

08:20

 

L’école en bus, le travail en Autolib’. Jean aime utiliser le service Autolib’ pour se rendre à l’agence. La flotte couvre l’ensemble de la ville. Avec l’option « sans conducteur », il est possible désormais « d’abandonner » le véhicule à destination, celui-ci rejoindra seul la station la plus proche. Sur le trajet, Jean dépose les enfants à l’arrêt du car scolaire. Depuis que les abribus de la ville sont connectés à Internet, Jean a l’esprit tranquille ; il peut suivre le parcours des enfants et s’assurer qu’ils sont descendus à la bonne station, grâce aux balises Bluetooth dédiées synchronisées à une application installée sur leurs smartphones.

 

Les fournisseurs de service de transport public analysent les données des déplacements des utilisateurs et s’en servent, après anonymisation, pour fluidifier et optimiser le schéma de desserte. Les enfants arrivent à l’école, Jean reçoit une notification et se voit proposer l’accès à leur emploi du temps, qui sera mis à jour au gré des éventuels changements.

 

Retrouvez la suite de cet article dans la revue INfluencia Vivre Connecté

 



Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR