AccueilIMAGELE TRAM DE LYON ET SA SIGNALéTIQUE LUMINEUSE DU FUTUR

Le tram de Lyon et sa signalétique lumineuse du futur

IMAGE avec IMAGE

Publié le 10/12/2017

Image actu

Un article sur la technologie d’affichage 2.0 de la planète Coruscant dans Star Wars ? Non, vous êtes à Lyon, la capitale des Gaules qui a mis les bouchées doubles pour proposer le premier tramway électroluminescent du globe. De quoi illuminer l’hiver avec une énergie propre.

 

Comment une ville peut-elle accroître son attractivité touristique, culturelle et évènementielle dans un contexte de recherche de mobilité fluide et éco responsable face aux besoins d’efficacité et de convivialité des citadins/usagers et des touristes ? En rassemblant technologie, circulation et communication au sein d’un projet de signalétique inédit : la création de la première rame de tram lyonnaise en habit de lumière au monde. Un dessein mené par trois acteurs 100% régionaux : le réseau ferroviaire Rhônexpress reliant l’aéroport de Lyon à son centre-ville, la start-up, Was Light, spécialisée dans la signalétique lumineuse nouvelle génération et la marque de promotion de Lyon à l’international, OnlyLyon. Trois entités pour un même but : que l’esthétique et l’écologie accompagnent la fluidité des transports en commun.

 

Valérie Allègre, chargée du marketing et de la communication de Rhônexpress, explique le comment du projet : « En tant que « porte d’entrée de la ville », nous souhaitions impulser quelque chose de novateur autour de la lumière. On a donc lancé un appel à projets, mais Was Light n’en avait pas eu connaissance. C’est par notre poseur habituel, la SIP, et le bouche à oreille, qu’on a entendu parler des innovations Was Light qui nous ont vite conquis ». Il faut dire que la start-up en a sous la capot : ses adhésifs électroluminescents flexibles génèrent une source de lumière douce et respectueuse des problématiques de pollution lumineuse, consommant jusqu’à 3 fois moins que la LED pour une durée de vie de 20 000 heures en éclairage fixe et continu.

 

 

Une vraie fête des lumières

 

Mais une contrainte technique apparaît vite : « Les vitres doivent être brisables en cas d’accident », précise Valérie Allègre « Or la norme n’était pas respectée si les adhésifs électroluminescents étaient installés sur le vitrage du tram. On les a donc installé sur la carrosserie, en dessus et en dessous du verre ». Un impératif vite contourné puisque la luminescence est visible sur la glace également, seule l’écriture étant cantonnée aux parois supérieures et inférieures du tramway.

 

Pour donner de l’envergure au projet, Rhônexpress a intégré OnlyLyon à l’aventure, « un de nos partenaires depuis des années chargé des campagnes de promotion de la ville », détaille Valérie Allègre. Un acteur nécessaire pour promouvoir et « événementialiser » la campagne à l’international. L’agence de communication COMTOO s’est, quant à elle, chargée de la création graphique. La cible étant assez large : toucher les investisseurs, touristes, étudiants, décideurs et influenceurs d’à peu près partout. La rame sera donc visible durant les mois de décembre 2017 et janvier 2018, durant la fête des Lumières puis Noël.

 

Pour ce qui est de l’avenir, Rhônexpress songe d’ores et déjà à utiliser cette signalétique lumineuse sur d’autres transports en commun de la ville. De son côté, Was Light perpétue l’usage institutionnel et promotionnel de sa technologie auprès des villes de Lille et Genève. Mais la start-up poursuit également une approche commerciale de ses adhésifs électroluminescents pour des vitrines d’enseignes comme le Grand Optical aux Champs-Elysées Paris ou des voitures de constructeurs automobiles. On peut donc être certains que ces artisans de la luminescence reviendront rapidement sous le feu des projecteurs.

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI


 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR