AccueilIMAGEL'ENFER DES MALADIES MENTALES TRADUIT PAR L'IMAGE

L'enfer des maladies mentales traduit par l'image

IMAGE avec IMAGE

Publié le 30/08/2018

Image actu

Tabou, honteux, anormal : le sujet des pathologies mentales est embarassant. S'en emparer pour mieux le vulgariser est une nécessité. L'association Mind s'y attaque à son tour dans un spot bouleversant ouvrant au commun des mortels les portes de l'enfer subies par les malades. Attention, émotions.

 

 

Comment parler des maux psychiques et psychiatriques ? Comment éveiller les consciences citoyennes et institutionnelles à ce vaste mal-être dont les tenants et aboutissants sont encore trop méconnus et mal maîtrisés ? Allant de la dépression à la crise d’angoisse en passant par la schizophrénie et autres, les troubles de la santé mentale sont diverses. Outre Manche, ils touchent plus de 25% des citoyens souvent incapables de trouver le bon recours et parfois ignorés de leur entourage. Un constat alarmant que l’association locale Mind tente d'inverser activement en améliorant les services, en sensibilisant et en promouvant la compréhension de ces maladies auprès du grand public pour les débarasser du sentiment de honte qui les entoure.

 

 

Des maladies multiples aux contours flous pour beaucoup

 

Travail, famille, enfance, vie personnelle, traumatismes en tout genre, ces maladies mentales hantent les esprits et les soigner n’est pas une mince affaire pour la simple et bonne raison qu’elles manquent cruellement de considération. Alors pour mettre des mots et des images sur ces souffrances qui affectent un quart de la population au Royaume-Uni, l’association dévoile une campagne intitulée « Within » signée par le collectif Crowns & Owls. Un film de 3 minutes qui plonge le spectateur dans les tourments impénétrables, indescriptibles et irrationnels d’un homme souffrant de maladie psychique.

 

 

Une campagne forte à couper le souffle

 

Un scénario sombre et angoissant, entre esthétisme et réalisme, conceptualisant l’enfer du quotidien de ces malades par le biais de métaphores. On y voit le modèle Dennis Okwera, dévêtu, dans des positions exposant sa vulnérabilité, des cris, les hallucinations, un paysage montagneux, le souffle coupé par une atmosphère étouffante, une ambiance lourde et des images poignantes.... et le cabinet du thérapeute où se réfugier.

 

 

Des métaphores pour mieux percevoir la réalité

 

L’impression de gravir une montagne, de tendre une main dans le vide, de manquer d’énergie, de se sentir seul et sans armure face au monde, d’étouffer, de ne pas s’en sortir : des émotions retranscrites avec une justesse foudroyante par l’équipe créative via des images mais aussi des questions auxquelles beaucoup sauront s’identifier : « je suis sûr que je suis le seul à ressentir des choses pareilles, pas vrai ? »; « Ne suis-je pas assez un homme pour réussir à prendre le contrôle de ma vie ? ». Pour l’équipe de Crown & Owls, « Within » est une « ode à notre myriade d'expériences collectives avec la santé mentale -une tentative de transmettre visuellement le spectre des sensations ressenties pendant la navigation dans nos conditions individuelles ».

 

 

Une prise de parole digital et sur papier pour inciter aux dons

 

Parce que la sensibilisation est nécessaire mais que l’action doit s’enclancher pour faire évoluer les choses, « Within » est également devenu un livre. Une adaptation physique publiée et vendue par Catalogue Library depuis le 2 juillet, qui a choisi de reverser l’intégralité des ventes à l’association Mind. Une manière de transformer les acheteurs/lecteurs en donneurs et de récolter des fonds.

 

A l’instar de la campagne « Remember me » de BBDO Düsseldorf pour l’Institut Allemand de Recherche contre Alzheimer qui a marqué par sa capacité à « tout dire » de la maladie en 4 images,« Within » transmet ici l’essentiel et le profond en tout juste 3 minutes et presque sans un mot. Chapeau.

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR