AccueilETUDESLES LEADERS POLITIQUES ACCROS AU « LIKE »

Les leaders politiques accros au « Like »


Publié le 06/05/2018

Image actu

Qui de May, Merkel, Rania de Jordanie, Macron, Trump, Hun Sen, Kim Jong-Un et autres dirigeants politiques… est le plus (inter)actif, le plus créatif ou le plus populaire sur Facebook ? Réponses avec le premier volet de Twiplomacy, étude qui a scruté l'activité de 650 pages d’entre eux dans le monde.

 

 

Facebook fait couler de l’encre... numérique ou pas. Non seulement via tous ses fans qui s’expriment à l’envi sur leur « page » mais aussi à travers ses actualités diverses et variées allant de scandales comme celui de Cambridge Analytica -qui pourrait être une bonne nouvelle pour nos enfants- à des interrogations justifiées à propos des choix arbitraires de ses animateurs de supprimer des visuels même issus d'oeuvres d'art sous prétexte qu'il y a un sein découvert, en passant par des innovations comme le lancement de sa plateforme de rencontres amoureuses et ses autres outils pour rester attractif… Tout en posant tout de même et de façon récurrente la question épineuse de la collecte, de la gestion et du respect des données des internautes et qui y circulent allègrement. Gageons que l'entrée en appication du RGDP, le 25 mai prochain, remette en ordre les priorités et pas seulement pour l'entreprise florissante de Mark Zuckerberg. D’ailleurs en attendant, d'aucun milite pour un désabonnement massif. Mais l’heure de son déclin n’est pas encore arrivée.

 

 

Si Narendra Modi, 1er ministre indien, est le dirigeant le plus suivi avec 43,2M d’abonnés...

 

C’est un moyen de communication « incontournable » qu’on soit un anonyme ou une personnalité, comme le démontre l’étude #Twiplomacy. Réalisée par Burson Cohn & Wolfe, elle analyse depuis plusieurs années la manière dont le monde politique a massivement investi les réseaux sociaux et notamment Facebook (objet de son premier volet), premier réseau social du monde avec 2,2 milliards d’utilisateurs. Etablissant ainsi qu’en 2018, plus de 9 pays sur 10 issus des 193 pays membres de l’ONU y ont une activité. Et que 109 chefs d’Etat, 86 chefs de gouvernements et 72 ministres des affaires étrangères disposent aussi d’une page personnelle pour engager une relation encore plus personnelle avec les citoyens.

 

Faisant de ce réseau social, la plateforme de référence qui leur permet d'engager une relation plus directe avec les électeurs, les partisans et les citoyens. Mais aussi entre eux, pour certains qui n'hésitent pas à s'apostropher ou partager leurs expérences. « En date du 15 mars 2018, les pages des 650 dirigeants et gouvernements mondiaux suivies dans cette étude cumulaient un total de 309,4 millions d’abonnés », détaillent les auteurs « Depuis le 1er janvier 2017, ces pages ont publié un total de 536 644 posts, générant près de 900 millions d'interactions ».

 

 

… le Président Donald Trump est celui qui génère le plus d’interactions

 

On y apprend également que le plus populaire des dirigeants sur Facebook est incontestablement le premier ministre indien Narendra Modi avec ses 43,2 millions d’abonnés sur sa page personnelle. C’est presque deux fois plus que le président américain Donald J. Trump, qui occupe la deuxième place avec 23,1 millions d’abonnés sur sa page personnelle, et presque trois fois plus que la Reine Rania de Jordanie qui occupe la troisième place de ce classement avec 16 millions d’abonnés, se situant de loin comme la femme politique la plus suivie sur Facebook. Quant au 5ème rang, il revient au Premier ministre cambodgien Hun Sen grâce à un taux de croissance de 48 % de ses abonnés au cours des 14 derniers mois, à 9,6 millions.

 

A souligner toutefois, que la page du Président Trump, a eu de loin le plus d'interactions de tous les dirigeants mondiaux, avec un total de 204,9 millions d'interactions (nombre total de commentaires, de likes et de partages), presque deux fois plus que Narendra Modi avec 113,6 millions d'interactions.

 

 

Photos et vidéos ont le vent en poupe dont une d'Emmanuel Macron

 

Alors que les photos sont déjà largement présentes dans les stratégies éditoriales des dirigeants (52% des publications), l’étude met en avant l’utilisation croissante des vidéos et, d’une manière encore marginale, des vidéos en direct pour s’adresser à leurs publics. Ces vidéos natives représentent 17% des posts mais 31% des interactions globales. Ainsi, les vidéos Facebook Live génèrent en moyenne 4 489 interactions contre 2 615 pour les vidéos classiques et 1 750 pour les publications avec photos. Les 91 266 vidéos postées sur cette période ont été visionnées 5,4 milliards de fois, avec une moyenne de 70 790 vues par vidéo. L'occasion pour eux de partager leur actualité, les gens qu'ils rencontrent, les lieux où ils vivent, séjournent et visitent mais aussi des sentiments comme la surprise, la tristesse, la colère, la reconnaissance, l'amour... Jouant ainsi la proximité et le dialogue. 

 

Dans ce registre, l’étude souligne le bel effet de la vidéo du Président français Emmanuel Macron aux chercheurs et entrepreneurs américains qui travaillent sur le climat « Please come to France, you are welcome ». Celle-ci a été regardée 29,1 millions de fois et partagée par 363 505 internautes. Décrochant le titre de « la plus vue de l’année 2017 postée par un décideur politique ». Suite et fin de l'étude en résumé ci-dessous et dans ses détails, ici.

 

- Plus de 60 % des pages Facebook des leaders mondiaux permettent aux fans de contacter la page en privé à l'aide de Facebook Messenger. La moitié des 390 pages ouvertes aux messages répond généralement en un jour ou même en quelques minutes à l'aide de chatbots Facebook et de réponses automatisées.

- La page Facebook du gouvernement du Botswana est la plus alimentée, avec une moyenne de 35 messages par jour depuis le 1er janvier 2017.

- La Maison Blanche est la page la plus suivie par ses pairs, avec 28 connexions provenant d’homologues. Elle est suivie par la Commission européenne avec 24 connexions de pairs.

- Le ministère russe des Affaires étrangères a fait le plus d'ouvertures diplomatiques sur Facebook, « aimant » 97 autres pages de pairs, y compris la page personnelle de Donald Trump.

- Les gouvernements de seulement 18 pays n'ont pas encore mis en place une présence sur Facebook, y compris la Chine, la Corée du Nord et le Turkménistan. Cependant, une page Facebook a été créée pour le Bureau d'information du Conseil d'État chinois @ChinaSCIO qui n'a que 175 « j’aime ».

- L'institution la plus visitée est la Maison Blanche, avec un peu moins de 5,2 millions de visites.

 

* Analyse de l'activité de 650 pages Facebook des chefs d'État et de gouvernement et des ministres des Affaires étrangères à partir du 1er janvier 2017 en utilisant les données agrégées provenant de l'outil « Facebook’s Crowdtangle tool ». Cette étude constitue donc le 1er volet de l’étude annuelle Twiplomacy, qui existe maintenant depuis 6 ans et qui porte sur tous les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI


 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR