AccueilEDITOCOMMENT VOUS DIRE...

Comment vous dire...


Publié le 10/07/2019

Ce week-end j’étais chez des amis à Sassetot Le Mauconduit (1089 âmes dont un médecin généraliste, une pharmacienne, un coiffeur, une épicière, Mireille, et ça ira comme ça), et c’est à moitié réveillée, que je pars chercher les croissants et la presse.

 

Question viennoiserie, dans le village cauchois, c’est la fête du tout au beurre. En revanche côté presse pas la peine de chercher, c’est Mireille l’épicière qui gère. Qu’à cela ne tienne. Lait, oranges, café, beurre, et là-bas tout au fond, les journaux. Je prends le Elle… pose le tout sur le comptoir de la dame qui tape les prix, met le tout à manger dans un sachet (papier) tandis que je lui tends deux billets. Monnaie et sac récupérés de la main gauche, je m’apprête à prendre le féminin, quand elle s’écrie : « Attendez ! »

 

Je m’arrête net (lMireille crie très fort). Elle se baisse derrière son comptoir, ouvre un carton et en sort une boite de ratatouille Cassegrain qu’elle pose sur le ELLE. « C’est un cadeau », me dit-elle contente, je le sens bien, comme si c'était son cadeau à... elle.

 

« C’est une blague ? », je la chambre, réveillée pour le coup, en lui rendant sa boîte. « Non, c’est pour vous, c’est le magazine qui vous l’offre »… Je la fixe, perplexe. « Le ELLE offre des boites de ratatouille à ses lectrices ? »

« Ben oui », me répond Mireille. Je pose mon sac par terre, et insiste parce que j’ai l’impression soudaine d’être l’objet d’une caméra cachée. « Vous me faites marcher,  le ELLE, la référence de la presse féminine haut de gamme que je lis depuis 20 ans, offre une ratatouille en conserve Cassegrain à ses lectrices… ? »

 

Je vous passe le reste de cette conversation surréaliste, les "ah bon !!! " entendus chaque fois que je raconte mon aventure du matin... 

 

Sachez simplement que l’initiative de cette opération déroutante ne vient pas dudit magazine (j’ai mené une grosse enquête), c’est une agence de RP qui gère le budget Cassegrain qui a jugé pertinent d’associer le féminin de la mode et de la beauté à… la marque du groupe Bonduelle. Le charme de notre époque épique sans doute. De l’événementiel en épicerie, un sujet de conversation sur la plage, un édito, même… Allez savoir !

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR