AccueilLA CONVERSATIONLA VEUVE CLICQUOT SE LA RACONTE EN PODCAST

La Veuve Clicquot se la raconte en podcast


Publié le 17/07/2018

Image actu

La célèbre marque de champagne vient de mettre en ligne une série de quinze podcasts qui raconte la vie de la femme d’affaires morte en 1866.

 

 

L’âge ne fait rien à l’affaire. A bientôt 241 ans, Barbe Nicole Ponsardin a décidé de se mettre au goût du jour en racontant son histoire sur des… podcasts. Son histoire ressemble, il est vrai, à un véritable roman. Lorsque son mari, François Clicquot, est mort d’une « fièvre maligne » en 1805, la jeune épouse avait à peine 27 ans. Loin de se décourager, cette aristocrate décide de reprendre le flambeau et devient la première femme à diriger une maison de champagne.

 

Cette as du marketing a l’idée d’envoyer ses représentants aux quatre coins de l’Europe pour doper ses ventes. Pendant 61 ans, « la Veuve Clicquot » dirigera d’une main de maître son joyau à bulles. Lorsqu’elle boit sa dernière coupe à 88 ans, sa maison produit 750 000 bouteilles par an contre 100 000 au lendemain du décès de son mari. Cette belle histoire, la plupart des amateurs de champagne ne la connaissent pas.

 

 

Une vie de roman

 

La marque phare du géant du luxe LVMH a donc eu l’idée avec l’agence J. Walter Thompson Paris de réaliser une série de podcasts intitulée « The Veuve Clicquot Tales » qui permettra aux internautes de découvrir la vie et le destin de la femme la plus connue de Reims et d’Epernay. « L’histoire de Madame Clicquot est si puissante qu’elle relève du romanesque », juge Virgile Brodziak, directeur général de J. Walter Thompson Paris « Il n’existait pas de meilleur format que l’audio pour faire découvrir un univers aussi riche. Nous sommes fiers d’accompagner des initiatives aussi innovantes ». Produite par Adorable Studio, la première saison de podcasts en anglais a été mise en ligne au début de cet été sur la plateforme SoundCloud ainsi que sur le site web de Veuve Clicquot. Une version francophone devrait sortir à l’automne.

 

La première saison comprend pas moins de quinze épisodes dont les durées varient de 5mn21s à 8mn11s. A vrai dire, certains de ces podcasts peuvent sembler un peu longs et l’accent américain de la plupart des acteurs qui incarnent les personnages est un rien déroutant. Mais la célébrissime maison de champagne aux étiquettes orange prouve à quel point la voix est devenue un axe de communication majeur des marques. « General Electric, eBay ou encore Slack ont, eux aussi, développé leurs propres podcasts aux États-Unis, et grâce à des scénarios dignes de séries télévisées, ont réussi à capter une large audience », soulignait récemment Jeanne Le Barbenchon, Planeur Stratégique chez Integer Paris.

 

 

La voix, encore la voix…

 

La Foncière Gecina, qui gère un patrimoine immobilier de 19,6 milliards d’euros, a été encore plus loin en diffusant une série de douze podcasts pour rendre son bilan comptable plus attrayant.

 

Pour être efficaces, de tels programmes à écouter chez soi ou lors de ses déplacements grâce à son smartphone doivent toutefois raconter de belles histoires et être incarnés par d’excellents acteurs capables de « faire vivre » le texte qu’ils lisent. Les livres audio peuvent être passionnants ou au contraire ennuyeux au possible en fonction du talent de leur lecteur. Barbe Nicole Ponsardin n’aurait pas dit le contraire si elle n’avait pas disparu un siècle avant l’invention du premier podcast

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR