AccueilLA CONVERSATIONRENAULT CAPTE LE REGARD DES BELGES

Renault capte le regard des Belges


Publié le 11/01/2016

Image actu

 

Pour le lancement de sa nouvelle Renault Mégane, Publicis Bruxelles lance une opération séduction en Belgique. Ou comment mesurer le sex-appeal de l’automobile en temps réel.

 

Comment mesurer la pertinence d’un dispositif publicitaire ? A son nombre de vues sur YouTube ? Au nombre de like d’un post Facebook bien souvent sponsorisé ? Pour Renault et l’agence Publicis Bruxelles, le lancement de la Mégane méritait un autre traitement. Objectif ? Se soumettre au regard de la vox populi pendant plusieurs semaines en comptabilisant les « vues de la rue ». Avec un équipement spécial de caméras doublé d'un logiciel de reconnaissance faciale capable de détecter des milliers d’expressions… ce modèle un peu spécial capture tous les regards qui se posent sur ses courbes. Avec plus de 30 000 « real views », le challenge se terminera le 31 janvier après un parcours précis de 2 006,4 kilomètres. Le site dédié permet de suivre en direct l’évolution de l’opération et d’apprécier la réaction des passants.

 

Une campagne qui fait la part belle au naturel et qui entend se placer dans le sillage de certains modèles d’exceptions : « Vous vous souvenez de ce moment où vous avez vu la voiture de vos rêves pour la première fois ? » commente la voix off en introduction de la campagne. Si la Mégane n’a rien d’une Aston Martin DBS ou encore d’une Holden Hurricane, rendre grâce au design d’un modèle et au savoir-faire tricolore en matière d’esthétisme tranche avec certaines campagnes vues dans l’hexagone. Et ce n’est pas Bob Sinclar, nouveau porte-drapeau de la « French touch » pour Renault qui pourra dire le contraire (voir ci-dessous).

 

Dans sa dernière création, le constructeur français frise le niveau zéro en matière de créativité et ridiculise la fameuse " Frenc Touch ". Alors que de l'autre côté de la Manche, Renault UK s’éclate, avec des campagnes Tv ou numérique pertinentes et teintées d’humour so british. C'est à se demander si en France, le service marketing de la marque au losange n'aurait pas un peu trop d’emprise sur la créativité de Publicis...

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR