AccueilLA CONVERSATIONDUR D'êTRE UN PARIA...

Dur d'être un paria...


Publié le 04/05/2017

Image actu

 

Pour en terminer avec le climat de suspicion dont sont victimes certains passagers pendant les vols, la compagnie aérienne Royal Jordanian combat les discriminations en appelant les internautes à dépasser nos différences. Une campagne qui rappelle certains comportements post 13 novembre 2015…

 

Regards insistants, messes basses, airs méfiants… Avez-vous déjà eu cette sensation d’être considéré comme un paria à cause de votre apparence physique ? Une défiance renforcée pour certaines communautés et les amalgames ont la vie dure. Cette discrimination, la compagnie aérienne Royal Jordanian et l’agence Memac Ogilvy Advize Jordan la combattent dans une campagne vidéo baptisée « Are you afraid of flying ? ». Pendant un peu plus d’une minute, on assiste à l’embarquement de passagers et certains ne peuvent s’empêcher de foudroyer du regard un homme à la barbe visiblement trop longue et au teint de peau un peu trop mat : « Je n’ai pas peur de prendre l’avion, mais les gens ont peur de moi », déclame la voix off.

 

Le message de la compagnie aérienne, fondée en 1963, fait écho aux récents scandales d'United Airlines qui n’avait pas hésité à éjecter ses clients pour tenue non appropriée ou pour un problème de surbooking. En décembre 2016, le youtubeur Adam Saleh s’était même vu débarquer par Delta Airlines à cause d’une conversation menée en arabe. A chaque fois, ces événements avaient provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et l’image de ces entreprises avaient été sérieusement écornées.

 

Avec 56 destinations directes sur 4 continents, Royal Jordanian lance également un appel à l’union et comme le soulevait l’émission Culture Pub, les marques n’hésitent plus à s’engager pour défendre le « vivre ensemble », que ce soit Pedigree avant l’élection de Donal Trump ou encore la chaîne TV2 pour rassembler les Danois : « En prônant l’unité, les annonceurs prennent des postures citoyennes et comblent le vide laissé par les politiques ». Un engagement louable pour la Royal Jordanian qui doit lui permettre de rassurer et fidéliser ses passagers, draguer une nouvelle clientèle et donner une image dynamique d’un pays instable politiquement. Attention cependant au retour de bâton, ce genre de message pouvant embraser la toile si la compagnie est épinglée pour… discrimination en tout genre.

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR