AccueilLA CONVERSATIONCORONAVIRUS: GOOGLE NE S'EN LAVE PAS LES MAINS !

Coronavirus: Google ne s'en lave pas les mains !


Publié le 23/03/2020

Image actu

 

Google rend hommage à Ignace Philippe Semmelweis, le médecin qui a compris en 1847 que se laver les mains sauvait des vies.

 


Cela nous a fait un peu sourire lorsque les plus hautes autorités ont commencé à nous recommander de nous laver les mains plusieurs fois par jour, afin de stopper le Coronavirus. Un peu mince. Un peu ridicule même. Nous ne sommes pas des enfants. Ce n’est pas cela qui va nous sauver ! Cette recommandation appartient plutôt au registre des mères, des grand-mères qui nous exhortaient, petits, à nous « laver les mains » à tout bout de champ…

 

 

Sages femmes et étudiants voisins

 

Grave erreur, le lavage des mains est un acte vital. C’est Ignace Philippe Semmelweis, jeune médecin qui en 1847 s’intéresse au taux de mortalité anormalement élevé dans la maternité de l’hôpital de Vienne… De fait il constate que lorsque les sages-femmes sont à l’œuvre, 1 femme sur 30 meurt en couches, lorsque ce sont les étudiants en médecine qui circulent d'un bâtiment à l'autre, qui s’y attellent, c’est une femme sur 5 qui décède des suites de l’accouchement.

 

 

Lavage des mains au chlore à ces étudiants

 

Après quelques mois d’observation et de diverses pistes de recherche, ce dernier comprend que les étudiants en médecine ne procèdent à aucun geste d’hygiène particulier entre une autopsie pratiquée le matin et un accouchement,un peu plus tard. C’est alors qu’il ordonne,  le lavage des mains au chlore à ces étudiants lorsqi'ils passe de la première activité (autopsie) à l’autre (accouchements). Ce geste qui peut paraître si anodin en temps normal, a permis immédiatement de réduire le taux de mortalité par 10. Si l'homme est resté dans l'anonymat, et a mis fin à ses jours mystérieusement, ce n'est que quelques années plus tard, que le Français Louis Pasteur a expliqué les travaux de Semmelweis, en rendant à César ce qui lui appartenait : l’asepsie est alors devenue la norme pour chaque acte médical, même le plus banal.

 

 

Google rend hommage à Ignace Philippe Semmelweis

 

Ci-dessous l’hommage de Google à Ignace Ignace Philippe Semmelweis. Et l’impérative obligation de nous laver les menottes plusieurs fois par jour ! 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR