AccueilCASE STUDYYOUTUBE : WILKINSON INVITE à SUPPRIMER SA PROPRE PUB

YouTube : Wilkinson invite à supprimer sa propre pub


Publié le 10/01/2017

Image actu

Un annonceur investit dans un pré-roll et invite les internautes à ne pas le regarder. Un peu schizophrène non ? Mais tellement bon...

 

En fait, aucun trouble mental n’a été diagnostiqué chez Wilkinson et encore moins pour l’agence J.Walter Thompson Paris, les responsables de cette campagne d’activation. À l’occasion de la sortie au cinéma du film, Assassin’s Creed, la marque de rasoirs s’est associée à la franchise du jeu vidéo -aujourd’hui déployée dans un long métrage au cinéma- pour former, le temps d’un dispositif, un duettiste de fines lames. Pour promouvoir ce partenariat, l’agence de publicité a conçu une mécanique digitale interactive sur YouTube, avec notamment une vidéo pré-roll à l’approche inédite.

 

Ainsi, pour la première fois, une marque (en plus dans un secteur de grande consommation réputé peu enclin à la fantaisie) propose aux internautes de zapper sa propre campagne. Le principe est simple : en cliquant sur le bouton « supprimer la pub », on voit apparaître la lame d’Assassin’s Creed, qui coupe l’image et met fin à la vidéo publicitaire Wilkinson, laissant place plus rapidement au packshot et à la révélation du partenariat.

 

 

Une campagne d’activation qui ne rase pas

 

Une approche intéressante qui certes n’éradique pas la pub en soi puisqu’elle défile quand même, mais qui la présente sous un autre jour. De façon nettement plus ludique et connivente mariant à la perfection les deux univers des deux marques. Tout en la rythmant de visuels sur les chats qui n’ont rien avoir mais qui sont très tendances chez les internautes. Collant ainsi parfaitement à la cible en quête de divertissement et de dérision. Mais cette démarche offre un autre avantage et pas des moindres en apportant une réponse publicitaire créative et pertinente face aux adblockers qui suscitent un engouement grandissant… Et qu’il convient de contourner aussi bien du côté des annonceurs et leurs agences que de celui des supports, ainsi que plusieurs acteurs du monde de la communication le rappelaient dans INfluencia, lors du dernier Cristal Festival 2016.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR