AccueilCASE STUDYVOICI LE TEMPS DES RéGIONS ENCHANTéES

Voici le temps des régions enchantées


Publié le 12/06/2017

Image actu

On ne connaît pas forcement tous les coins de France, souvent on se les imagine de façon débridée. SNCF Intercités et TBWA\Paris nous en livrent une interprétation sous forme d'illustrations cocasses ou tendres… pour mieux nous inviter à nous y rendre et d'en faire valoir les tarifs modiques toujours bienvenus en cette période de morosité économique.

 

Il est parfois bon de voir la vie en bande dessinée, car elle parait bien plus belle, rendant alors la réalité plus attractive. C’est vrai aussi en publicité, car tout en abordant des sujets bien concrets, la technique oscillant entre authenticité et féérie fait travailler à plein régime l’imaginaire du consommateur tout en lui donnant une trame tangible. C’est exactement ce qu’on éprouve avec la campagne diffusée en affichage et sur le web de SNCF Intercités conçue par TBWA\Paris.

 

 

34 visuels créés par Les Jeanclode et Pierre Kleinhouse

 

Créés par Les Jeanclode et Pierre Kleinhouse, les 34 visuels entre jeux de mots, clins d’œil, et illustrations cocasses, poétiques ou tendres, nous font découvrir à l’envi un château coiffé de tignasses rousses pour Chateauroux, le dos d’un marin tatoué d’une ville pour Deauville, un martien qui chante pour le Champ de Mars, ou encore un loup perché sur une montagne pour le Pic Saint Loup… Reflétant un travail tout en dentelle entre CR et DA et offrant une libre et réjouissante interprétation de tous les coins de France qu’on ne connait pas et qu’on s’imagine mais qu’on peut facilement découvrir d’où l’accroche : « N’imaginez pas une destination, allez-y » soutenue par la signature « Rapprochons nous »…

 

Une façon très pertinente, à l'approche des vacances d'été, d’inviter au voyage pour découvrir les régions de France tout en promouvant leurs tarifs souvent modiques (dès 15 euros) et bienvenus en ces périodes de crise économique. Pour l’instant 34 destinations sont mises à l’honneur mais SNCF Intercités en compte 300, ce qui laisse le champ libre aux créatifs… Reste plus qu'à prendre le chemin des écoliers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR