AccueilCASE STUDYTROQUER SON LIT D’HôPITAL POUR UN RING DE CATCH

Troquer son lit d’hôpital pour un ring de catch


Publié le 23/05/2019

Image actu

Parce que pour certains « si tu veux, tu peux » n’est pas tout à fait envisageable, l’Association Petits Princes réalise depuis plus de 30 ans les rêves des enfants et des adolescents gravement malades. Aujourd’hui on découvre le rêve d’Elsa dans un spot signé Atmann+Pacreau qui non seulement bouleverse nos coeurs, mais aussi les codes d’un imaginaire genré.

 

Dépasser ses limites, aller au bout de ses rêves, se donner les moyens d’obtenir ce que l’on souhaites, vivre pour la passion et ne jamais renoncer à voir grand : combien de ces leitmotiv ont bercé votre éducation ? Puisque l’espoir est une arme précieuse dans le combat rude que mènent ces enfants face à la maladie, l’Association Petits Princes joue le génie magique et contribue à apaiser une réalité impitoyable.

 

Pour sensibiliser le grand public au quotidien médicalisé et au futur incertain de cette jeunesse partiellement dépossédée de ses capacités physiques, l’association dévoile un film à l’allure aussi singulière que chacun de ces enfants. Une prise de parole orchestrée par l’agence Altmann+Pacreau avec Mélanie Laurent (production Superette) à la réalisation.

 

 

Marchand de rêve en campagne

 

Après déjà plus de 7 400 rêves réalisés, c’est au tour d’Elsa de voir le sien prendre vie. Son rêve à elle n’est pas d’être une princesse au long cheveux blonds et robe à franges multicolores, gambadant dans les bois, guillerette et sans préoccupations, non. Son rêve se déroule sur le ring. Une catcheuse sans pitié, vêtue d’un masque effrayant et d’une longue cape de héros, prête à affronter les mastodontes du milieu, féroce et impitoyable de force et de conviction. Une Elsa surhumaine et adulée pour son courage. Une Elsa qui rend ses parents fiers et s’épanouit, voilà tout.

 

 

Un imaginaire genré renversé

 

Un parti pris pas si féérique mais bien magique, qui voit au delà du genre et s’affranchit des rôles et codes insensés que tant bien les marques que les parents ont tendance à imposer. Résultat, un rêve de plus réalisé par l’association qui offre à Elsa son tout premier costume de catcheuse et ajoute à sa journée un sourire bienvenu.

 

Un film diffusé sur petit écran à compter du juin et à titre gracieux par TF1, France TV, NRJ, M6, Canal +, UGC, BeinSport, Next régie, MTV, Lagardère, L’Equipe TV, AB groupe, et qui nous l’espérons, incitera aux dons.

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR