AccueilCASE STUDY« QUAND ON A UNE VOLKSWAGEN, ON A UNE VOLKSWAGEN »

« Quand on a une Volkswagen, on a une Volkswagen »


Publié le 09/01/2018

Image actu

« Bébé », « Copines » et « Restaurant », les 3 nouveaux films de Volkswagen signés DDB°Paris racontent en 30 secondes, montre en main, combien le ou la propriétaire d’une Volkswagen peut être attaché.e à son véhicule bien plus qu'à son interlocuteur ou à l'événement qu'il ou elle est en train de vivre. Pas de discours promotionnel ou technique, pas de chichi, encore une démonstration grandiloquente. La marque se positionne encore une fois sur une prise de parole décalée, qui ose se servir sans fausse modestie des pendants positifs de la réputation de ses produits comme ici son emblématique solidité, pour communiquer.

 

Automobilistes ou non, propriétaire d’un véhicule, qui plus est Volkswagen, ou non, ces situations parlent à chacun. Un des points forts de ce parti pris reposant sur des insights qui sentent le vécu et qui vont droit au cœur des préoccupations ordinaires. Créant une connivence avec ses publics dont la marque se permet de se moquer. Réalisés par Rudi Rosenberg (déjà auteur des films « La clé », « Les cris » et « Blouge »), ces 3 films donnent toute leur saveur à l'accroche qui rebondit sur le parler de tous les jours presque absurde mais qui veut tout dire : " Quand on a une Volkswagen, on a une Volkswagen". Diffusés en télévision et sur le digital, leur thématique est aussi déclinée en presse et télévision.

 

 


 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR