AccueilCASE STUDYL’ORéAL PARIS INVITE TOUTES LES FEMMES SUR SON TAPIS ROUGE

L’Oréal Paris invite toutes les femmes sur son Tapis Rouge


Publié le 19/05/2019

Image actu

L’Oréal Paris célèbre sa 22ème année en tant que Maquilleur Officiel du Festival de Cannes. À cette occasion, le géant des cosmétiques réinterprète le Tapis Rouge, symbole le plus emblématique de la Croisette, pour célébrer TOUS les canons de beautés. Parce que vous le valez bien. 

 

 

Depuis le 14 mai dernier, et le discours d’ouverture du Festival de Cannes dispensé par un Edouard Baer au sommet de sa verve, L’Oréal Paris déroule son propre Tapis Rouge et le consacre comme tribune d’inclusion et de confiance en soi pour cette 72ème édition. Jusqu’au 21 mai prochain, de 16h à 20h, tout le public est invité à gravir fièrement les marches du Worth It Stairs, sur la prestigieuse plage de l’Hôtel Martinez

 

Pour la première fois, L’Oréal Paris démocratise l’ultime expérience cannoise, jusque là réservée à quelques privilégiés, faisant de 2019 l’année de la célébration de toutes les femmes. Réalisateurs, acteurs, médias, influenceurs, fans et festivaliers, qui représentent la diversité des talents à Cannes, auront également accès au Worth It Studio, un espace créé par L’Oréal Paris offrant des expériences inédites : le Worth It Wall, une expérience immersive au cœur de l’iconique slogan l’Oréal d’empowerment féminin « Parce que je le vaux bien »; et « Match my Mood », des séances de maquillage personnalisées, inspirées des cinq looks créés par Val Garland, Directrice Artistique Internationale L’Oréal Paris.

 

Afin d’en savoir un peu plus sur un dispositif tout en strass et paillette, nous nous sommes entretenu avec Ruis Mendez, Directeur de la Communication Internationale chez L’Oréal Paris

 

 

 

 


IN : pouvez-vous revenir rapidement sur le partenariat qui vous unit avec le Festival de Cannes depuis plus de 20 ans ?

 

Ruis Mendes : L'Oréal Paris est Maquilleur officiel du FIF depuis 1997 et autant dire que notre relation a beaucoup évolué au fil des années. Il y a 3 ans, nous avons décidé de mettre l’accent sur notre relation avec le public. En tant que marque premium de grande distribution, notre volonté est avant tout de démocratiser la beauté au plus grand nombre. C’est exactement cette universalité que nos égéries, à travers leurs différences culturelles, d’âges et de parcours. portent depuis toujours. L’objectif de cette opération était donc de continuer à developper cette proximité avec nos consommateurs tout en donnant une résonance nouvelle à notre iconique slogan. Promouvoir l’empowerment féminin dans toute sa diversité et casser les modèles classiques de beauté.

 

 

IN : pourquoi pensez-vous que l’acte de monter les marches incarne ces valeurs d’empowerment ?

 

Ruis Mendes : ce n’est pas l’acte de grimper que nous trouvons libérateur, mais bien le fait d’être sur les marches. Notre message est que tout le monde peut, quelque soit son parcours, s’y trouver en toute légitimité. Il n’y a pas qu’un seul canon de beauté qui mérite de gravir le Tapis Rouge. Nous avons donc demandé à nos égéries (Elle Fanning, Amber Heard ou encore Doutznen Kroes) d’inviter des femmes inconnues du grand public mais surtout qui les inspirent. Eva Longoria sera par exemple accompagné d’Emily May, co-fondatrice et Directrice Générale d’Hollaback, une ONG américaine à but non lucratif qui lutte contre le harcèlement de rue.

 

 

IN : à travers cette opération et d’autres, telles que women in motion, ou même la sélection 2019 qui fait la part belle aux réalisatrices, pensez-vous que le FIF n’a jamais été aussi féministe ?

 

Ruis Mendes : le Festival de Cannes a toujours été à l’écoute des préoccupations de son époque. Si la route est encore longue, il est évident que la libération progressive de la parole a amené à une rupture historique majeure dans la révolution féministe contemporaine. Et cela se ressent à travers les  valeurs promues lors des dernières éditions du festival. Plus globalement, c’est tout le gotha du 7ème art qui semble -enfin- accorder ses violons. En septembre dernier, le CNC a notamment promis des mesures fortes en faveur de l’égalité femmes-hommes, comme par exemple un bonus dont bénéficieront les films qui intègrent paritairement les deux sexes dans les postes d’encadrement de leur équipe de tournage. Autant de signaux encourageants pour les années à venir, à nous d’y jouer notre part … et  de continuer à surprendre une clientèle qui le vaut bien.

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR