AccueilCASE STUDYLES EUROPéENS ET LA DANSE

Les Européens et la danse


Publié le 03/11/2016

Image actu

 

Quoi de mieux qu'un langage du corps pour découvrir ou redécouvrir une personne. C'est l'argument avancé par Ubisoft dans sa dernière campagne pour la sortie d'un de ses jeux phares, Just a dance. Et pour appuyer la légitimité de son discours l'éditeur lance avec OpinionWay, une étude sur les Européens et la danse. Une bonne campagne menée par CLM BBDO accompagnée d'une étude et le tour est joué !

 

Dès qu’ils sont sur le dance floor, Agatha, Sarah et Bill s’éclatent, c’est « Saturday Night fever »… Ils font fi de leur âge, de leur statut ou de leur look… S’abandonnant au rythme des notes, ils se défoulent, libèrent leur personnalité, oublient leur quotidien et laissent leur corps s’exprimer avec tellement de bonheur, d’inventivité et de spontanéité qu’ils arrivent a subjuguer puis à entraîner dans leur folle chorégraphie celui ou celle qui le regarde épaté mais sagement assis dans un coin ou badant sur le bord de la piste. Trois clips aussi amusants que mignons réalisés par BBDO Paris pour le 8ème opus du jeu, Just Dance, d’Ubisoft. Et à travers lesquels ces invitations inattendues ou inespérées qui font tomber les masques, facilitent comme par magie le lien social. Certes moins bien qu’en dînant (10% vs 73%) ou en pratiquant un sport (28% vs 42%), aussi bien qu’en parlant politique (34% vs 34%), mais bien mieux qu’en faisant un selfie (57% vs 8%) ou en conversant sur les réseaux sociaux (22%), selon le sondage OpinionWay pour Ubisoft sur les Européens et la danse (*).

 

 

La danse mieux qu’un selfie ou un réseau social pour connaître l’autre

 

Trois films très divertissants et dynamisants mais très informatifs, aussi. Car conçus et lancés directement grâce à l’étude ( en bas de l'article ) dont l’annonceur et l’agence se servent comme argument publicitaire pour communiquer au même titre que les 3 spots. Et à juste titre, car il en ressort que le pouvoir de cette discipline est très puissant et que ce n’est pas une affaire de générations puisque 72% des Européens dansent avec plaisir, 73% pensent qu’ils révèlent leur vraie personnalité et 57% de ceux qui la pratiquent au moins une fois par mois ont entre 14 et 50 ans. De même, 45% confirment avoir découvert ou redécouvert une personne qu’ils pensaient bien connaitre (naturel, savoir s’amuser, être détendu, heureux…), rien qu’en dansant avec elle tandis que pour 75% danser est un bon moyen de « briser la glace » et se faire des amis. Enfin, si dans le monde d’aujourd’hui, danser est absolument vital pour 51%, ils aiment autant faire partie des danseurs (49%) qu’être spectateurs (50%).... C'est la fête !

 

Baptisée « You never know someone until you dance with them", cette campagne internationale démontre ainsi que danser -peu importe son niveau- avec les autres "peut avoir de nombreux bénéfices qui vont au-delà du simple fait de bouger ensemble sur de la musique". Une étude donc très utile qui a permis à la marque d’infléchir son propos -sortant de la performance individuelle et flirtant presqu’avec la bienveillance- en permettant à son joueur non plus d’être meilleur danseur mais de s’amuser, de s’exprimer, de partager.

 

(*) Menée auprès de 5096 personnes de 15 et plus en Grande Bretagne, Italie, Espagne, France et Allemagne du 19 au 26 septembre 2016.

 

 

Cliquez sur l'image pour découvrir l'intégralité de l'étude " Les Européens et la danse " par Opinion Way


 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR