AccueilCASE STUDYL'AMOUR, LE VRAI, SANS FILTRE

L'amour, le vrai, sans filtre


Publié le 26/11/2018

Image actu

Les réseaux sociaux ou le fléau des couples. Un amour filtré, des sourires crispés, une vie comme sur du papier glacé, bercée d’illusions et d’apparences qui loin d’émouvoir, désenchante et angoisse. Pour mettre en lumière la réalité des relations amoureuses, Meetic lance #LoveWithNoFilter. Une campagne qui prône le retour au vrai pour casser les stéréotypes de l’amour. 

 

 

Instagram, ce « berceau originel de photographes en mal de filtres »*, cette vitrine sociale d’une vie parfaite s’alimentant à coup d’attitudes rarement improvisées. Un monde virtuel où le mot d’ordre est « effortless » et où pourtant le contrôle règne. Avec 52 millions de publications par jour, Instagram est l’usine à gaz d’un monde parfait où l’apparence règne et où peu de coeurs s’éprennent.

 

 

Une réalité digitale alarmante 

 

Comme la rédaction le soulignait dernièrement, « selon un article de la revue américaine Quartz, nous passons en moyenne 608 heures sur les réseaux sociaux chaque année, soit le temps de lire près de 200 livres. Sur les 7,4 milliards d’habitants de la planète, 3,42 milliards sont internautes (46 %) et 2,31 milliards sont actifs sur les réseaux sociaux (31 %). Parmi nos compatriotes, 56 % sont inscrits sur au moins un réseau social et 95 % des 18-24 ans surfent régulièrement ». Une boulimie digitale dangereuse qui tend à déformer nos perceptions de la réalité et des relations amoureuses.

 

Le site de rencontre Meetic, qui charme par sa volonté de casser les codes classiques de beauté, et lutte à coup de campagnes pour une meilleure représentation de la réalité de l’amour, s’attaque aujourd’hui au fléau des réseaux sociaux. Après avoir creusé l’adage selon lequel « rien de tel que le naturel » avec #LoveYourImperfections, voici venu #LoveWithNoFilter. L’idée ? Mettre en lumière la réalité des relations amoureuses emplie de nuances et de diversité. Car comme disait George Sand, « la beauté de l’apparence est seulement un charme de l’instant; l’apparence du corps n’est pas toujours le reflet de l’âme ».

 

 

Redonner voix aux vraies relations amoureuses

 

En collaboration avec le sociologue et Maître de conférence à l’Université Paris Descartes, Christophe Giraud, Meetic a d’abord conduit une étude pour étudier le phénomène des couples qui exposent leurs relations en ligne et sur les médias sociaux, la pression qu’ils peuvent ressentir et comment cela affecte les célibataires qui y sont exposés. Résultat sans appel : 59% des Français célibataires estiment que les réseaux sociaux conduisent à des attentes irréalistes quant à ce que devrait être une relation de couple.

 

Alors pour mettre en scène l’absurdité de cette vitrine digitale et redonner de la place et de la visibilité à l’amour, au vrai, la marque a décidé de créer l’événement avec une exposition éphémère ouverte au grand public : « L’amour Sans Filtre », pour célébrer les relations amoureuses authentiques et inspirantes. Et pour crier ce message d’amour, la marque a collaboré avec la photographe Eva Merlier et la street-artiste Lakwena, deux artistes dont les valeurs matchent avec celles que Meetic proclament : l’échange, la rencontre et l’esthétisme brut. Le rendu ? Une galerie de portraits de couples rencontrés sur la plateforme accompagnés de leur histoire, mais aussi des expériences sensorielles qui décomplexent et déconstruisent les stéréotypes : « Les Love Doors » amenant à réfléchir sur la relation des publics à l’amour, enfin « L’Interactive Reality Room » pour que chacun découvre et joue avec son image réelle sous toutes ses coutures et bien d’autres. Trois jours d’exposition pour rapprocher les coeurs et convaincre que si les filtres embellissent parfois les clichés, l’amour, lui, n’est beau et vrai que dans la réalité.

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR