AccueilAUDACEQUI VEUT REGARDER UNE BONNE WEBSéRIE AVEC DES LOOSERS ?

Qui veut regarder une bonne websérie avec des loosers ?


Publié le 01/03/2017

Image actu

La websérie Ratée Sans Avenir peut-elle devenir l’une des bonnes surprises de cette année 2017 ? Peut-être bien mais avant, il va falloir compter sur la générosité des internautes pour mener à bien ce projet. La campagne est lancée…

 

Ratée Sans Avenir. La nouvelle websérie d’Emilie Contensou et Caroline Chirache, respectivement scénariste/réalisatrice et actrice, devrait vous faire sourire. Encore faut-il que les deux cousines fassent péter les compteurs de leur campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank. Objectif ? Récolter au minimum 9 200 euros pour se donner les moyens de produire 10 épisodes. Le scénario est dans la boîte, les acteurs triés sur le volet et le pilote donne un bon aperçu du potentiel de Ratée Sans Avenir. Le pitch ? « Caro est au RSA, elle a bientôt 30 ans, pas de mec, pas d’enfants, pas de boulot, mais beaucoup d’imagination. C’est comme ça qu’elle arrive à transformer toutes les petites choses à faire du quotidien en des aventures palpitantes », révèle le site.

 

 

« Et toi, tu veux faire quoi dans la vie ? »

 

Pour Emilie Contensou, il n’a pas fallu aller chercher bien loin pour trouver l’inspiration : « On a voulu porter un regard humoristique sur nos vies et certaines de nos galères. Une période utile qui a nourri notre réflexion et que l’on voulait mettre en scène à travers le personnage de Caroline ». Caroline, un personnage victime du syndrome de Peter Pan, qui a fait de la « loose » son compagnon de route et qui n’hésite pas à dire tout haut ce qu’elle pense. Pour s’en sortir et devenir enfin adulte, elle devra trouver un boulot, encaisser le chèque de mamie, s’inscrire à l'auto-école, mettre son nom sur la boîte aux lettres…

 

Une problématique universelle, vue et revue certes, qui n’empêche pas de piquer notre curiosité. Surtout, le ton adopté devrait faire la différence : « Au lieu de suggérer les émotions, nous avons fait le choix de tout montrer directement à l'écran au moyen de métaphores visuelles. Cette vue de l’esprit est une manière de se projeter dans l’imaginaire du personnage. La série Man Seeking Woman a vraiment été un modèle du genre pour nous », précise Emilie Contensou.

 

Il y a quelques mois, La Bobette lançait une campagne pleine d’audace et de second degré, baptisée #Selfesse. Il s'agissait ici d'un pari osé pour la jeune griffe de culottes, qui avait permis de mettre en lumière l’esprit de la marque et son savoir-faire, pour un total de 25 000 vues. C’est exactement ce que l’on retrouve dans Ratée Sans Avenir, un ton et une impertinence assumée, qui ne se prend pas la tête et porte un regard amusé sur un quotidien pas si facile. On attend la suite avec impatience…

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR