AccueilAUDACEQUAND UN ADBLOCKER SE TRANSFORME EN BANNIèRE PUB

Quand un adblocker se transforme en bannière pub


Publié le 26/10/2017

Image actu

Le comble pour un bloqueur de publicités ? Etre transformé en un espace publicitaire. C’est le coup média audacieux et provocant monté pour l’Office Hollandais des Fleurs par ses trois agences sur le Web magazine, The Green Gallery. De quoi réconcilier les internautes avec les moteurs de recherches et leurs bannières, véritables odes à la beauté des fleurs composées par 4 artistes internationaux. Récit de « The Green Gallery Green Screen », un oxymore publicitaire qui pourrait faire des petits.



Et si en lieu et place de votre brave adblocker sans saveur mais qui vous préserve des publicités intrusives ou inopportunes, apparaissait sur votre écran, un magnifique tableau floral imaginé par un artiste, y seriez-vous sensible et réceptif ? Sachant qu’en fait, cette composition intitulée fort à propos « The Green Gallery Green Screen », est un déguisement astucieux pour assurer la promotion de l’Office Hollandais des Fleurs à l’ouverture de The Green Gallery, web magazine d’inspiration (art, cuisine, mode, décoration, design, tendances) où les fleurs et plantes ont la part belle. UM Studios, IMA et Superhero Chesecake, respectivement agences média, marketing et digitale et donc conceptrices et réalisatrices de cette idée média créative et provocante, parient bel et bien sur votre adhésion. Car en revisitant avec poésie, le logiciel préventif, elles le transforment habilement en espace publicitaire pour sensibiliser les consommateurs européens (néerlandais, français, britanniques et allemands) aux fleurs et aux plantes. Une initiative qui repose sur deux constats : si le nombre de téléchargements d’ablockers est en croissance exponentielle, preuve d’un stress et agacement latents ou affirmés des consommateurs, les fleurs, quant à elles, auraient un effet positif sur les humains en boostant leur créativité et en réduisant leurs angoisses (*).

 

« Préconiser un bloqueur de publicité comme idée media créative peut paraître comme un oxymore. Mais c’est le rôle d’une agence média de contourner les contraintes grâce à des concepts innovants et de surprendre ses clients. Ici nous proposons aux utilisateurs de bloqueurs une alternative hors du commun », se réjouit Elias Reinheimer, directeur Stratégie et Business chez UM Studios. D’autant qu’aidée par IMA (ou Influencer Marketing Agency) pour sélectionner les 4 artistes internationaux, au style et à l’audience spécifiques, assumer la DA et produire les éléments photos vidéo, ce coup média s’appuie sur un contenu très (ré)créatif, singulier et léché, permettant de faire un maximum de bruit autour du projet. « Montrer, via cette opération que le marketing d’influence n’est pas réservé qu’aux bloggers de mode, est une de nos fiertés », complète Maddie Raedts, fondatrice et DC chez IMA « ces influenceurs que nous avons choisis sont de vrais passionnés suivis par des communautés fidèles, ils ont un réel impact ». L’autre pari réussi est d’avoir créé des formats de contenu « brut » de type documentaire vidéos, parlants et reflétant l’air du temps répondant ainsi parfaitement aux consommateurs qui veulent voir des vraies personnes et bénéficier d’un contenu personnalisé ou ciblé. « Cette opération démontre un vrai virage par lequel le marketing traditionnel B2C fait place au H2H (human to human) », confirme la directrice de création « Nous faisons confiance à d’autres vraies personnes plutôt qu’à la publicité, d’où la raison pour laquelle ce projet et son message sont si importants ».

 

 

Faire entrer l’internaute dans un monde merveilleux et mystérieux

 

Un univers promotionnel mais onirique et beau, en effet, mis en scène par 4 artistes internationaux, Henk Schiffmacher (tatoueur), Loco Dici & (DJ) de Hoxxoh (créateur de graffiti), Géraldine Wharry (créatrice romantique) et Stéphane Ashpool de Pigalle (styliste de mode, spécialiste de 3D). Ces derniers aidés de créatifs floraux, photographes et graphistes digitaux, ont ainsi élaboré selon leurs pattes et inspirations, les douze éléments visuels divertissants utilisés dans les moteurs de recherches à la place des bannières digitales (voir ci-dessous). Des bloqueurs de publicités disponibles sur Chrome, Firefox, Safari et Edge et le site web, créés par Superhero Cheesecake. Un studio de production digitale qui selon son responsable « a beaucoup d’expérience quant à la création de campagnes créatives de haute qualité, mais dont c’est la première fois qu’il en aborde une qui n’inclut aucune publicité digitale, donnant grâce à ce mix d’éléments visuels d’artistes utilisés à la place de bannières dans les moteurs de recherche, une autre idée de ce que peut être un bloqueur de publicités ».

 

Une très belle opportunité pour tous les médias évoluant sur le numérique et pour lesquels les adblockers sont un enjeu d’image, de fidélisation et de business comme le précisaient Philipp Schmidt (Prisma Media Solutions), Stéphane Martin (ARPP), Valerie Chavanne (IAB) et Christophe Dané (IAB/DigitallMakers) à INfluencia  en décembre 2016 au Cristal Festival. Même enthousiasme du côté des annonceurs : « Avec le bloqueur de publicités Green Gallery Green Screen, nous créons de nouvelles opportunités. Nous pouvons augmenter la notoriété spontanée des plantes et fleurs auprès d’audiences nouvelles et pertinentes », témoigne Esther de Waard, brand manager à l’Office Hollandais des Fleurs « De plus, en collaborant avec un influenceur établi par pays, nous assurons une couverture médiatique aux Pays-Bas mais aussi à l’international ». De quoi retirer une sacré épine des plans médias chez les annonceurs et les web médias tout en stimulant la créativité des agences... Hâte de voir les transformations de cet espace.

 

(*) Etude IAB en partenariat avec Mediabrands Marketing Sciences (septembre et octobre 2015) et Radar Testpanel (novembre 2015).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR