AccueilAUDACELE PREMIER RéSEAU MONDIAL D’ESPACES DE TRAVAIL DANS LES CAFéS, HôTELS ET RESTAURANTS EST Né

Le premier réseau mondial d’espaces de travail dans les cafés, hôtels et restaurants est né


Publié le 11/02/2019

Image actu

Gowork&Co proposera à ses abonnés d’ici à la fin du premier trimestre 2019 de pouvoir travailler dans des hôtels et des restaurants partenaires.

 

 

Qui ne l’a pas fait au moins une fois dans sa vie ? Entre deux rendez-vous, vous avez une ou deux heures à perdre et cherchez un endroit pour aller travailler tranquillement. Une terrasse de café, un coin de table après un déjeuner pris sur le pouce, le hall d’accueil d’un hôtel… Vous sortez discrètement votre ordinateur portable et espérez qu’aucun employé ne vous demandera toutes les vingt minutes de commander une nouvelle consommation. Régis Talidec connaît bien cette problématique.

 

Cet ancien directeur d’un hypermarché Carrefour à Dubaï a voulu surfer sur le succès du coworking en France en achetant en 2016 dans le centre-ville de Nancy un espace de 150 m2 afin d’abriter son agence de communication TIPTOP&CO. « Nous louions aussi des bureaux à des indépendants mais pendant les rénovations de nos locaux, nous avons commencé à travailler dans des hôtels des environs », explique le start-upper « Les responsables de ces établissements nous ont vite considéré comme des clients potentiels et non pas comme des squatteurs de coin de table. Nous avons alors réalisé qu’il existait là une opportunité de créer un business ». Avec deux associés (Alexandre Lemale, créateur du site d’e-commerce La Boîte à Mode et Stéphane Barber, directeur d’un Novotel), Régis Talidec décide de fonder le premier réseau mondial d’espaces de travail dans les cafés, hôtels et restaurant afin de proposer une véritable alternative aux espaces de coworking traditionnels.

 

 

Des abonnements dégressifs

 

Les trois partenaires ont commencé à faire la tournée des hôteliers de la région nancéenne à la fin de l’année 2017, mais il aura fallu plus d’un an pour mettre au point leur business model. Gowork&Co proposera, d’ici à la fin du mois de mars, aux travailleurs nomades de réserver un espace de travail dans un hôtel, un café ou un restaurant avec un seul et même Pass à partir de 1 euro par jour. Une offre trop belle pour être vraie ? Oui et non.

 

Pour profiter de ce service, un abonné doit tout d’abord acquérir une carte qui lui sera facturée 20 euros. L’accès aux établissements partenaires de cette offre est, lui aussi, conditionné à l’achat d’un abonnement dont les prix baissent en fonction de leur durée. De 59,90 euros pour un mois à 360 euros pour un an, ces formules vous permettront de travailler aussi longtemps et aussi souvent que vous le souhaitez dans un hôtel ou un restaurant lié à Gowork&Co. La « promesse » de 1 euro par jour ne fonctionnera donc que si vous souscrirez à un abonnement annuel et que vous irez chaque jour, weekends compris, dans un établissement rattaché à ce réseau. Passons… Une chose toutefois est sûre : ce service est bien moins coûteux qu’un espace de coworking traditionnel « dont le prix mensuel moyen atteint 360 euros », assure Régis Talidec.

 

 

1000 établissements dans 4 ans

 

Gowork&Co a déjà conclu des partenariats avec six hôtels situés dans l’est de la France (Strasbourg, Nancy, Metz et Mereville). « Nous avons également noué des contacts avec des établissements à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse mais aussi en Bretagne, en Belgique, au Luxembourg et en Espagne », énumère le co-fondateur de cette jeune pousse basée dans l’incubateur nancéen Le Paddock « Notre système est duplicable à l’échelle internationale car il permet aux hôtels de drainer une clientèle supplémentaire et de se donner une image plus moderne et dynamique. Les télétravailleurs et les indépendants peuvent, eux, rechercher, réserver et profiter d’espaces de travail souvent ouverts 24/7 disposant d’un accès internet à haut débit pour des prix bien moins élevés qu’un espace de coworking ». D’ici à quatre ans, Gowork&Co espère gérer un réseau de 1000 établissements en France et compter entre 30 000 et 50 000 abonnés. A voir…

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR