AccueilAUDACEPOUR NE PAS AVOIR ZéRO DE CONDUITE AU VOLANT

Pour ne pas avoir zéro de conduite au volant


Publié le 04/10/2018

Image actu

Un paresseux à la rescousse de son peuple en lui apprenant à adopter la slow attitude. Un conte pour enfant ? Non, la nouvelle campagne de la Sécurité Routière qui a choisi l’animation pour parler de l'inutilité voire de la dangerosité de la vitesse et du stress au volant à  travers le professeur Slow. Un personnage qui doit faire passer ces messages très sérieux auprès d'une cible jeune. 


 

Sam, Bison Futé ou encore le bonhomme Michelin : autant de personnages publicitaires porte-paroles de divers messages mais qui perdurent dans l’esprit collectif français. Aujourd’hui, Professeur Slow rejoint la troupe de ces ambassadeurs qui savent parler au public. Professeur qui ? Professeur Slow, un nouvelle mascotte -un sensei légendaire- qui pratique le cool chuan, c'est à dire l'art de la lenteur. Mis en scène dans un film d'animation par DDB°Paris, il porte le nouveau message de la Sécurité Routière : « La vie appartient à ceux qui lèvent le pied ». Preuves à l'appui.

 

 

France et politesse, une relation tumultueuse

 

La route est l’un des lieux où se cristallisent désormais le plus l’incivilités au quotidien. Pourtant et sans grande surprise, les Français jugent très positivement leur attitude au volant. Une récente enquête(*) menée pour la Sécurité Routière confirme ce constat : 98% emploient au moins un adjectif positif pour se décrire : ils se disent vigilants (76%), calmes (47%) et courtois (29%). A contrario, ils sont très peu nombreux (12%) à s’estimer stressés, et pour ainsi dire incapables de se considérer agressifs (3%) ou irresponsables (1%) et encore moins dangereux (0%).

 

Mis face aux faits, 86% des conducteurs avouent insulter leurs congénères, 56% klaxonnent volontiers et en abusent à l'égard de ceux qui les énervent, 35% collent délibérément le véhicule qui les précèdent, et 29% doublent par la droite sur l’autoroute, sans un soupçon de culpabilité. Résultat des courses : 86% ont déjà eu peur du comportement agressif d’un autre conducteur. Un amas d’incivilités devenues ordinaires, dont les conséquences sont d’abord le stress et l’inconfort et encore bien trop souvent l’accident mortel.

 

 

Un film d’animation pour calmer l’action

 

Pour parler de ce manque de « self-control » et de sérénité au volant qui met en danger (de mort) conducteurs et passagers, la Sécurité Routière change de cassette : pas d’images chocs, pas de frissons, mais un film d’animation où règnent métaphores et messages forts. Dans ce conte donc, un professeur émérite, un Senseï légendaire qui enseigne à qui veut cet art fort peu martial qui sauve néanmoins chaque année des centaines de vies : le « rouler cool ». Un professeur, mystérieux et attachant qui n’est autre qu’un paresseux -figure emblématique de la lenteur- et qui, à travers ses enseignements, aborde de façon positive les bénéfices d'une vitesse adaptée et prudente.

 

 

Une prise de parole qui dénote

 

Une campagne toute en jeux de mots qui injecte la notion de « sérénité » nécessaire à la survie sur les routes. Un parti pris créatif qui mêle le ludique, l’imaginaire et la pédagogie pour toucher via un format rarement utilisé dans le secteur optant plus souvent pour l’ultra-réalisme. En bon ambassadeur de marque, le Professeur Slow ne s’arrête évidemment pas qu’à son histoire. Pour engager la conversation et créer des liens plus directs avec son (jeune) public, il propose aussi dès à présent et en fil rouge sur tous les réseaux sociaux de la Sécurité routière, des conseils plus précis à suivre. Rien de mieux qu'une campagne 100% social media pour transmettre au plus vite les bienfaits de l'art de la lenteur au volant. 

 

 

 

Un aperçu des enseignements du Professeur Slow à retrouver par ici.

 

 

 

 

 

(*) 8e édition du Baromètre de la conduite responsable, Vinci / Ipsos, février 2018

Commentez



 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR