AccueilAUDACELETTRE OUVERTE AUX ANNONCEURS

Lettre ouverte aux annonceurs


Publié le 26/03/2018

Image actu

« Des consommateurs contre la (mauvaise) publicité ». Le cri vient de très loin. Il est poussé par Citizen Marketing, un collectif créé spontanément après le dernier Super Bowl. Un événement déclencheur mais pas seul en cause, loin de là…

 


Le Citizen Marketing ? Au départ, c’est à dire au lendemain du Super Bowl et de son fameux tunnel de pub très créatives, c’était un groupe spontané, composé de 53 consommateurs. Une semaine après, ils étaient déjà plus de 1100, parmi lesquels plusieurs dizaines de professionnels (à titre privé, pour le moment…) pas du tout dans le secteur marketing/communication/publicité mais plutôt dans celui du droit/immobilier/santé... Alors imaginez leur nombre aujourd’hui ! Leur action ? Ni une pétition, ni un site web, ni des réseaux sociaux, « juste » une lettre envoyée aux annonceurs. Une lettre bien sentie où rien n’est mis de côté pour dire à ceux qui détiennent les cordons de la bourse ou qui décident d’être bons ou mauvais, que « enoug is enough » ! Ses membres sont un peu comme les Anonymous dont ils pourraient s’approprier la devise : « Nous sommes Citizen Marketing. Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous ».

 

Que des consommateurs prennent une telle initiative pour faire valoir leurs impressions et surtout leurs droits, on dira que c’est le jeu ma pauvre Lucette. D'autant qu'ils sont tout à fait légitimes pour faire entendre leurs très bonnes raisons. Cette prise de parole est un excellent insight à elle seule, et il serait bon d’en tenir compte au-delà des objectifs. Au risque que le ROI en pâtisse et patine. Car en fin de compte, si on est vraiment lucides, un individu ne peut en aucun cas s’accomplir exclusivement par la publicité. L'oublier serait une grave erreur, un manque de respect et de perspicaticité. Chez INfluencia, en qualité de journalistes, observateurs du marché, nous trouvons ce message en faveur d’une bonne publicité, intéressant, et donc forcément on s’en fait l’écho… Bonne lecture.

 

 

Cher Annonceur,

 

Citizen Marketing est un groupe de consommateurs.

Initié après le Super Bowl, sur le principe suivant : notre favori ? Le score ? Aucune importance. Ce qui l’était, c’était quelles publicités allions-nous voir !

Car le hic est bel et bien là. Le grand public aime la publicité. Mais la bonne publicité. Et bien malheureusement nous sommes désormais totalement envahis par la publicité, et la plupart du temps de mauvaise qualité. Entraînant la saturation, des mouvements anti-pub, le développement d’adblocks…

Nous lançons donc un « appel » aux annonceurs, car ce sont vous les décideurs, vous qui avaient l’argent : revoyez vos investissements !

 

Boîtes aux lettres


Avant tout un véritable désastre écologique toutes ces tonnes de papiers directement mises à la poubelle chaque semaine !

Et un mépris total du droit aux consommateurs : ces prospectus nous sont totalement imposés. Et ce, même si on colle des autocollants stipulant qu’on n’en veut pas !

Votre présence suscite plus de dégoût, de mépris que d’actes d’achat !

 

Digital


Mais bon Dieu, nous sommes désormais en 2018 ! Et nous voyons encore des pop-up, des croix qui ne fonctionnent pas, des sites en sapin de Noël, des vidéos se lançant avec le son (souvent très fort !)… Tout cela est totalement dépassé. C’est l’ensemble des acteurs du marché qui doit se reprendre en main, et appliqué le minimum décent ! Annonceurs, n’oubliez pas que quand il y a abus, il n’y a qu’un seul coupable : vous !

Par ailleurs, l’argent ne pourrait-il pas être dépensé autrement que dans la médiocrité ?! Car oui, avec un taux de clic de 0,10%, cela signifie bien que 999 publicités sur 1 000 ne sont pas cliquées ! Il y a nettement plus de publicités qui génèrent des réactions négatives que cliquées !

Quant au retargetting, là, on est en plein dans l’absurde ! Diable, recevoir des publicités pour des produits que l’on vient d’acheter, là, on est dans l’absurde le plus total ! Clairement, ça donne envie de ne plus acheter auprès de vous…

La présence indécente

Oui, le moment indécent est celui qui vient en premier. Et encore il n’est probablement pas assez fort. Comment un annonceur peut accepter sa présence dans un article relatant de la famine, des guerres, de faits divers sordides !

 

Communication visuelle


Annonceurs, avec le temps vous êtes moins exigeants sur la communication visuelle. Avec ces camions sales, ces enseignes où il manque des lettres, des ampoules… Cela peut paraître anecdotique dans vos objectifs, vos investissements, mais c’est la base. Et si la base n’est pas faite alors…

 

Relation client


Quand on voit un secteur d’activité qui se bat pour dire qu’ils sont les premiers, les leaders… Mais bon, peut-on réellement se vanter d’être le premier de la classe quand la moyenne est si faible ?!

Après la communication visuelle, la relation client est le deuxième outil de communication d’une entreprise. Et il reste tant à faire ! Désormais on « quitte » une entreprise/une marque pour cette raison. Nous l’avons tous fait, c’est certes laborieux, mais nous n’aimons pas être méprisés.

Vous dépensez des sommes folles pour acquérir des clients, ou bien reconquérir des clients. Pensez également à (bien) investir pour garder vos clients actuels.

 

Qualité des créations


La médiocrité de certaines idées ne devrait pas dépasser la salle de réunion de votre agence. Il est déjà indécent qu’elle vous les propose, mais nous sommes en plein apocalypse que vous acceptiez ces idées !

Vos clients, vos prospects et votre entreprise méritent une qualité certaine. Soyez fiers de toutes vos campagnes publicitaires.

 

Big data


On nous promettait, on nous promet monts et merveilles avec les datas. Que divulguer toutes ces informations sur nous était pour notre bien, nous offrir des publicités, des offres commerciales adéquates.

Et là, annonceurs, vous êtes comme le grand public : des victimes. Car soyons sérieux ! On est très très très loin de ces soit-disant offres personnalisées.

Alors à quoi bon récolter multitudes d’informations et être bien incapables de s’en servir !

Cela demande beaucoup plus de temps, de travail, mais la personnalisation des publicités est le graal. Et doit être une véritable obsession.

Annonceurs, revoyez vos investissements ! Soyez plus exigeants !

Si vous saviez comme on rêverait d’être moins envahis par la publicité, et ébahis par la créativité, l’ingéniosité de chacune d’elles ! Et de recevoir des offres commerciales personnalisées, appropriées.

 

Bien à vous

L’ensemble des membres de Citizen Marketing

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR