AccueilAUDACEBRAND CONTENT : TOUJOURS à LA PêCHE D'UNE BONNE NOUVELLE

Brand content : toujours à la pêche d'une bonne nouvelle


Publié le 30/05/2018

Image actu

Raconter sa marque comme un roman : mégalo ? Que nenni. Brand content réussi ? Oui ! Pavillon France nous embarque à bord d’un bateau de pêche pour nous raconter son métier via une courte nouvelle passionnée. Poésie garantie.

 

 

La fraîcheur des sorties en mer, les baisers salés au retour de la pêche, la brise maritime qui souffle dans le cou et balaie les cheveux... poétique n’est-ce pas ? Pour parler poissons avec passion de la dorade à la sole et pour entamer la saison estivale, Pavillon France n’a pas lésiné sur le brand content, nous livrant un dispositif créatif de grande envergure concrétisé par la sortie d’une nouvelle exclusive écrite par Philippe Claudel, celui la même qui a décroché le Renaudot pour « Les âmes grises » en 2003. Ça promet.

 

 

Des mots choisis et évocateurs

 

Une nouvelle oui, vous avez bien entendu. Pour transmettre son amour de la pêche et ses engagements mais aussi et surtout pour créer du contenu de marque de manière innovante et qualitative, Pavillon France a opté pour les mots, la littérature. Pour les plus carnivores qui ne connaitraient pas la marque, c’est un collectif impliquant tous les acteurs de la pêche française avec un but : valoriser ses métiers, ses engagements et ses produits. En bref, un estampillage qui garantit qualité française, contrôle et traçabilité.

 

 

Une plume de taille

 

Accompagnée par l'agence Les Gros Mots, la marque a donc choisi la plume d’un auteur français reconnu pour distraire, faire rêver, et embarquer son lecteur sur un fileyeur en pleine pêche le temps d’une lecture dans le métro, en pause au bureau ou entre deux arrêts de bus. « La pêche et l’écriture ont dans mon esprit des points communs : on lance des filets, des lignes, espérant ramener des biens précieux. On écrit des phrases tendues comme autant de pièges pour capturer des sens et des émotions. Dans les deux activités, l’affrontement avec l’immense et l’inconnu. Dans les deux activités, le frisson et la liberté grande. Dans les deux activités, la passion et l’humanité. Aussi, lorsqu’on m’a proposé d’écrire une nouvelle sur l’univers de la pêche et des hommes qui en font métier, je n’ai pas eu à m’interroger longuement : occasion m’était enfin donnée de me servir des mots pour dire des gestes et un monde que j’admire », déclare Philippe Claudel, auteur de la nouvelle. 50 pages de brand content pour raconter l’univers de la pêche française de façon poétique sous l’intitulé « Rature ».

 

 

600 téléchargements du texte en 24 heures

 

Téléchargeable gratuitement sur la plateforme Pavillon France depuis le 23 mai, la nouvelle conquiert déjà le coeur des Français en comptabilisant pas moins de 600 téléchargements en 24 heures. Et pour ce qui est de la version papier, celle-ci n’a pour l’instant été distribuée qu’à la presse et aux partenaires, mais on nous dit dans l’oreillette qu’il n’est pas exclu qu’elle se retrouve sur les étagères de nos librairies si les lecteurs se multiplient.

 

Et pour vanter cette nouvelle sur tout les mâts, la marque a investi depuis le 23 mai et pour 3 mois les 134 mètres du tunnel du métro parisien de la station Montparnasse avec l’une des plus longues affiches de l’histoire de la pub. reprenant 3 extraits de Rature, elle immerge tant visuellement que textuellement les passants. Un banc de poissons de 40 mètres qui réveille les quais du métro, ça ne se loupe pas ! Une opération réputation et image de marque qui ne fait que commencer mais séduit déjà pour l’aspect décalé de son format, mêlant sur le fond les discipline littéraires, visuelles, événementielles et créatives. Un beau coup de filet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR