AccueilAUDACELE BONOBO : CE SINGE HIPSTO-BOBO-MILLENNIAL

Le bonobo : ce singe hipsto-bobo-millennial


Publié le 30/08/2017

Image actu

Les bonobos : d’abord un mélange de millennials, de hipsters et de bobos avant d’être des grands singes pourtant très inspirants, selon la marque de jeans éponyme. Une campagne décalée façon docu animalier démontre la théorie de cette nouvelle espèce en pleine évolution.

 

Mais quelle bonne nouvelle les millennials (et pas que…) peuvent être identifiés autrement. Une heureuse initiative qui revient aux jeans Bonobo. La marque, avec son agence BETC Digital (DC : Christophe Clapier, CR : Charles Pivot, DA : Antoine Montes), lance en effet une campagne où cette génération de jeunes en principe urbains et en pleine évolution, mordus de mode -et bien sûrs férus des pantalons éponymes- mais aussi attachés aux valeurs de respect, d’ouverture et d’éco responsabilité, est assimilée aux bonobos, ces grands singes vivant au cœur de la forêt d’Afrique Equatoriale.

 

Une pirouette ethnographique qui permet tout naturellement à la marque en quête de notoriété auprès de cette cible de s’approprier un nouveau territoire de marque concrétisée par la signature : « Espèce en voie d’évolution ». Car cette pub, c'est une peu de l'éthologie, c'est à dire analyser des êtres vivants dans leur milieu naturel comme l'expliquait Jean Louis Rossignon dans INfluencia : " Notre urbanisation est une vaste jungle, avec un manque d'organisation des signes, où se promènent nos amis les animaux bipèdes ! Nous sommes des animaux comme les autres, si ce n'est que nous sommes dotés d'un système social et d'une capacité plus sophistiquée d'organisation " .

 

 

De la notoriété via le digital et l’outdoor

 

Résultat une campagne réussie de près d’1 minute 30 (réalisateur : Ace Norton, production : Solab, production son : The) qui dresse sur un ton mi sérieux mi amusé et façon documentaire animalier, le portrait de cette espèce de jeunes -les bonobos. Un second degré qui permet à la marque de parler d’elle et de ses produits sans jamais le dire et de triturer le mot bonobo dans tous les sens au point, qu’on ne sait plus vraiment si on parle de la marque, de ses aficionados ou des singes… Le film diffusé depuis le 30 août sur le web, sera décliné sur une série de " prints digitaux " sur les réseaux sociaux, accompagné d'une nouvelle ligne éditoriale, ainsi que d'une importante campagne d'affichage, à proximité des plus gros magasins du réseau.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR