AccueilIN AFRICAPERMETTRE AUX FEMMES DE SE SENTIR LIBRES ET EN CONFIANCE DURANT LEURS RèGLES

Permettre aux femmes de se sentir libres et en confiance durant leurs règles


Publié le 12/09/2018

Image actu

Un collectif de femmes burkinabè lance une protection féminine écolo et réutilisable. Joliment présenté dans une pochette en wax et répondant à des critères économique, de fiabilité et d’éthique, ce « kit de survie » est aussi une source d’informations et d’échanges essentielle à ces périodes qui peuvent être douloureuses à bien des égards.

 

 

Les menstruations avec leur nuancier de rouge dérangent encore beaucoup. Elles en font couler de l’encre et de la copie publicitaire toujours à l’affût d’une métaphore pour en parler même s’il y a quelques efforts pour ne plus en faire un tabou. Une démarche vertueuse sûrement aidée par des artistes qui n’hésitent pas à les représenter judicieusement dans leurs œuvres (illustrations, BD, affiches…) et les lieux publics.

 

Au Burkina Faso, une coopérative de femmes, aussi, ne s’embarrasse pas des préjugés et lance Protect Paga Period ou SHL pour Serviette Hygiénique Lavable. Une protection hygiénique pratico-éduco-écolo-stylée non pas parce qu’elle est faite d’ouate bio (écartée car encore trop chère), mais parce qu’elle se lave, se réutilise et éduque, en plus d’être élégante. En effet, le kit comprenant trois serviettes avec fixation pour le jour et la nuit, un mode d’emploi pour l’utilisation et le lavage est proposé dans une pochette en plastique recyclé recouverte de tissus wax.

 

 

Plus de stigmatisation donc de perte d’autonomie vs école et travail

 

Proposé au prix de 15 000 francs CFA (environ 23 euros), il sera bientôt présenté dans les lycées et les villages avec l’aide des associations, des dispensaires ou plannings familiaux locaux tout en engageant la conversation sur les réseaux sociaux. Objectif : démontrer aux femmes ses atouts précieux comme l’information sur leur cycle menstruel et la connaissance de leur corps. Mais aussi éradiquer les risques d’infection et pallier la non utilisation de protections standards encore trop chères notamment dans les zones rurales où elles sont remplacées par des ersatz composés de feuilles, de papiers journaux et de tissus. Un fait maison douteux mettant évidemment en péril leur santé en même temps que leur dignité au point que les plus jeunes, par exemple, se déscolarisent pendant ces périodes de peur d’être stigmatisées.

 

D’autre part, fabriqué dans un atelier à Ouahigouya au nord du pays par une dizaine de femmes qui devraient être rejointes par 8 autres, il favorise l’emploi et le transfert du savoir-faire et de l’utilisation du produit qui contribue donc à l’autonomie sous bien des formes.

 

 

La praticité et le durable n’empêchent pas l’esthétique

 

Un projet RSE très concret où technologie et artisanat se mêlent et qui a pu émerger avec le soutien tactique et technique de Movement France présidé par Gaëlle Nougarede, et dont le but est de « créer des projets à impacts sociaux et environnementaux forts » sous l’intitulé P3 pour Plastique, Projet, Pochette.

 

Pour l’instant afin d’en assurer le lancement avec un prix accessible pour toutes, Protect Paga Period est fabriquée avec des ressources locales, éthiques et de qualité comme les serviettes éponges et le wax mais aussi pour la partie imperméable avec une matière top secrète en provenance de France. Toutefois, à terme, l’objectif est bien d’utiliser uniquement des ingrédients issus du pays. Une initiative qui doit et peut faire des émules ailleurs. Parce que parler des règles, ce n'est pas sale ni provoquant mais normal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR