AccueilTENDANCESLE RESTAURANT ALAIN MILLIAT : UN « JARDIN à CONSOMMER »

Le restaurant Alain Milliat : un « jardin à consommer »


Publié le 16/04/2014

Image actu

 

Fils d’exploitants fruitiers lyonnais, Alain Milliat lance en 1997 sa première collection de jus de fruits, nectars et confitures. Son succès notamment dans les établissements de luxe l’amène à ouvrir son premier restaurant à Paris.

 

 

Un hommage au fruit et à ses qualités

 

Le décor en bois clair qui rappelle les tonalités des arbres fruitiers, comme les coussins couleur terre (de l’ocre-orangé au marron en passant par le rouge), forment un écrin naturel pour les couleurs vives des produits qui font écho à celles des fruits du verger dont ils sont issus. Un effet renforcé par la pierre des murs. Un matériau tout aussi noble et non-traité qui souligne la première valeur de la marque : l’authenticité.

 

 

 

 

C’est effectivement le fruit qui est à l’honneur dans ce restaurant-boutique et il est au cœur de chaque plat ou boisson… comme du décor.

 

 

 

 

Le visiteur y retrouve toutes les références de ses jus préférés, dont les bouteilles forment, à l’arrière de la salle, un rideau coloré aux mille nuances.

 

 

 

 

Le brunch du dimanche ne déroge pas à la règle avec un jus de fruit bien sûr mais aussi, une entrée, un plat, un dessert, une eau minérale et une boisson chaude permettant à chacun de composer un repas savoureux, sain et équilibré.

 

 

 

 

Dynamiser ses sens

 

Alain Milliat porte autant d’attention à la cuisine proposée dans son restaurant qu’à la réalisation de ses boissons et y apporte le même respect du produit et de l’environnement. Il a donc fait appel à l’inventivité et la créativité de Jon Irwin, un jeune cuisinier anglais, qui a fait ses classes aux hôtels Kempinsky et Negresco. Sa cuisine est un subtil jeu de saveurs, de textures et de parfums, conçu pour ravir tous les sens. Au plaisir des yeux à la vue des mille couleurs des assiettes succèdent les plaisirs du goût.

 

 

 

 

Il n’hésite pas à dynamiser ses plats avec un bon jus de fruit vitaminé gagnant ainsi des mélanges de saveurs audacieux. Comme sa « Laitue farcie aux crevettes » ou son « Filet de lieu jaune et son émulsion d’ananas aux graines de pavot et fenouil »…en témoignent.

 

 

 

Naturalité et fraîcheur

 

Si Alain Milliat parle de son restaurant comme d’un « jardin à consommer », c’est bien que la naturalité et la fraîcheur y sont de mise. Autant dans les plats, conçus à partir de produits du marché, que dans l’organisation de la salle du sous-sol qui se situe dans une cave. Le restaurant propose ainsi un retour à une naturalité idéale, celle du Jardin d’Eden ou du Pays de Cocagne et à leurs fruits appétissants. On retrouve cette référence à un paradis perdu dans Orliénas, le nom de la marque assez mystérieux même s’il évoque la localisation des vergers du propriétaire des lieux.

 

Avec ce restaurant Alain Milliat propose bien plus que des produits à consommer. Car là, le consommateur vit une véritable expérience du fruit, de ses propriétés, de ses valeurs et de son imaginaire. Une démarche revendiquée sur le site de la marque : « retranscrire avec sincérité les caractéristiques du fruit ». Pari tenu !

 

Daniel Bô, Pdg de QualiQuanti

En partenariat avec IdeesLocales.fr, le blog sur les idées locales d’ici et d’ailleurs imaginé par PagesJaunes.

 

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR