AccueilTENDANCESQUE FERONT LES FRANçAIS APRèS LE CONFINEMENT?

Que feront les Français après le confinement?


Publié le 19/04/2020

Image actu

 

Cela fait maintenant plus d’un mois que nous confinons et reconfinons. Mais qu’allons-nous faire quand nous serons enfin libres de mettre le nez dehors ? Nos comportements changeront-ils ? Une étude de TLC marketing donne des premières pistes.

 

 

 

« La chambre, cette contrée délicieuse qui renferme tous les biens et toutes les richesses du monde » : dans son délicieux ouvrage « Voyage autour de ma chambre » écrit en… 1795, Joseph de Maistre racontait la joie de la claustration et de son voyage de 42 jours** dans « cette contrée délicieuse qui renferme tous les biens et toutes les richesses du monde ». Les Français devraient se précipiter sur ce petit livre pour se remonter le moral et apprendre à confiner pour le meilleur et pas pour le pire. Car on ne peut pas dire que nos compatriotes utilisent ce temps passé enfermé pour prendre plus de temps pour eux ou faire des choses très originales. Une étude de TLC Marketing réalisée il y a quelques jours révèle en effet que seuls 1/3 des Français ont l’impression de prendre plus soin d’eux, alors qu’ils sont 63% à estimer ne pas vraiment sentir de différence. Tout est dit hélas...

 

 

Quand ils pratiquent des activités (41 % des citations), ils découvrent ou redécouvrent la cuisine qui rallie tous les suffrages (il n’y a qu’à regarder les rayons des supermarchés!), Les activités de loisirs et le temps passé avec les enfants sont également très importants pour les familles (46%). Et bien sûr, on s’en serait douté, nos concitoyens (63 % des réponses) sont scotchés aux écrans (pour regarder films et séries ou pour communiquer avec leurs proches). Enfin, individuellement, ils pratiquent volontiers la lecture, le sport, et le jardinage, quand ils le peuvent bien sûr… Des activités qu’ils envisagent de continuer après le confinement, notamment le sport et la cuisine.

 

 

 Les premières attentes post confinement

 

Mais que se passera t-il lorsque le déconfinement aura lieu ? Deux aspiration fortes ressortent des verbatims : « liberté » et « vraie vie ». « Les Français veulent avant tout se sentir de nouveau libres de faire ce qu’ils souhaitent et véritablement de vivre leur vie de manière intense, réelle et palpable » , souligne Richard Pellet, directeur associé de TLC Marketing. Bien entendu et sans surprise leur première idée est de sortir, avant tout pour voir leur famille et leurs amis (49%), puis de retrouver le plaisir d’aller au restaurant et dans les bars - quand ils seront ré-ouverts - une nouvelle qui devrait rassurer un secteur très touché par la crise. Plus largement, ils envisagent au-delà des sorties primaires immédiates, de (re)faire du shopping, de retourner au cinéma et de pratiquer le sport en salle.

 

 

 

 

 

En terme de consommation, il est intéressant que seuls 22% déclarent qu’ils consommeront moins qu’avant, 53% promettent de reprendre leurs habitudes d’avant confinement alors que 25% se lâcheront sur leur consommation pour combler leur frustration. Pour les dépenses ils privilégieront les loisirs et sorties (36%), puis les vacances (32%) et en 3ème position l’habillement (27%), une réponse qui apportera du baume à ce secteur également affecté par la crise. Et pour cet été ? 75 % envisagent de partir en vacances, si on les y autorise, majoritairement en France ( 63%), majoritairement en famille.

 

 

 

 


Quelles traces laissera cette crise ?

 

Les Français semblent vouloir tirer des enseignements de la crise, ils envisagent en effet de passer plus de temps auprès de leurs proches (77%), de mieux s’organiser (76%) pour profiter des plaisirs de la vie (importants comme anodins), de s’accorder plus de temps pour leurs passions (69,60%). Mais si 70% promettent de consommer de manière plus responsable, seuls 40% anticipent de s’impliquer dans une cause. Décidément, nous n'apprendrons jamais...

 

 

 

 

* « Etude TLC Marketing – Occupations & Loisirs des Français pendant et après le confinement ». 1058 personnes, âgées de 18 ans et plus interrogés par questionnaire auto-administeé en ligne du 3 au 8 avril 2020

** « J'ai entrepris et exécuté un voyage de quarante-deux jours autour de ma chambre. Les observations intéressantes que j'ai faites, et le plaisir continuel que j'ai éprouvé le long du chemin, me faisaient désirer de le rendre public ; la certitude d'être utile m'y a décidé »

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR