AccueilTENDANCESA L’HôTEL, ON NE FAIT PAS QUE DORMIR

A l’hôtel, on ne fait pas que dormir


Publié le 29/10/2018

Image actu

Quelques jours avant le salon EquipHotel 2018, qui aura lieu à Paris du 11 au 15 novembre prochains, son directeur, Boris Provost décrypte pour INfluencia les grandes tendances de l’hôtellerie-restauration.

 

 

" Créer de nouveaux espaces, ré-enchanter les lieux pour de nouvelles expériences, suivre les évolutions et révolutions techniques pour plus d’humain au coeur des établissements : les acteurs de l’hôtellerie et de la restauration insufflent aujourd’hui une nouvelle ère à l‘hôtellerie de demain ". Pour Boris Provost, directeur du salon EquipHotel, qui se tiendra à Paris du 11 au 15 novembre, les signaux du secteur de l’hôtellerie sont au vert, les indicateurs bel et bien là. Selon Deloitte & Associés on peut s’attendre à un taux d'occupation de 70 % en France et de plus de 80 % sur Paris et sa région (économique, milieu de gamme, luxe) quand en 2017, il n’y avait que le haut de gamme qui affichait 70 % sur l'héxagône.

 

" Les hôtels ont su se réinventer ", se félicite B. Provost, qui constate certaines diversifications significatives. Première tendance : l’hôtel se réinscrit dans la cité, devient une vraie destination pour les hors clients de l’hébergement. On n’y fait pas que dormir. Chaque établissement qui ouvre est un événement, un poumon pour le quartier et la ville. Le phénomène a démarré dans les pays anglo-saxons,  The Hoxton a par exemple commencé à boboiser  le quartier de Shoreditch, dans l'est londonien. Paris a suivi, l’Hôtel des Grands Boulevards, l’Hôtel National des Arts et Métiers, le Brach dans le XVIème, et bien d’autres se veulent des lieux de destination. Des nouveaux services sont désormais proposés à la clientèle – club de sport, espace de beauté, épicerie, etc – ce qui permet également aux hôtels de rentabiliser leurs mètres carrés.

 

- Deuxième tendance : l’entertainment. Il est partout. On organise des soirées à thèmes, des expériences collaboratives : cuisine, mixologie, séances de coaching avec un professeur connu… Au MOB à Saint-Ouen, on peut ainsi assister à des séances gratuites de cinéma en plein air. Sur la porte d’entrée, une plaque donne d’ailleurs le ton  :  Vous êtes ici chez vous. Entrez sans frapper.  A Lisbonne, l’hôtel Fénix Music, dispose d’un business center-studio d’enregistrement. Au Nhow Hotel à Berlin, vous pouvez assister à un show de DJs, avant de rejoindre votre suite et de profiter du room service gratuit d’instruments, qui vous apporte un clavier ou une guitare...

 

 

- Troisième tendance : le cocooning, liée à l’hyper personnalisation, qui s’invite partout. " C’est un mouvement de fond qui va à l’encontre de la globalisation et de la standardisation. Il faut personnaliser l’expérience, la rendre unique. ", précise B. Provost. L’hôtel est moins guindé, on y est désormais comme chez soi. Les établissements redoublent d’imagination pour satisfaire les nouvelles attentes des consommateurs. Certaines chambres deviennent ainsi modulables, afin de leur offrir plus de liberté. Jo&Joe, l’enseigne du groupe Accorhotels, créée pour les millenials, a conçu des meubles et lits sur roulettes pour reconfigurer comme on le souhaite les espaces de sommeil et les parties communes. Chez Nomad Hotels, on peut choisir la taille de son lit et son orientation dans la chambre. L’hôtel new-yorkais The Benjamin a un concierge spécialisé dans le sommeil de ses clients et propose dans son " pillow menu " une douzaine d’oreillers différents….

 

- Quatrième tendance : la naturalité. Les plantes sont présentes dans le lobby, ou en décoration. Il y a des des rooftops partout, le Brach a même un potager sur le toit. Le développement durable se retrouve à tous les niveaux : dans la construction - l’éco-construction est chaque fois plus privilégiée - dans le food, les services… " On est entre traçabilité et story telling ", conclut Boris Provost.

 

 

  Tous à l’hôtel

 

Du 11 au 15 novembre, pendant la semaine d’EquipHotel, une sélection d’ hôtels proposeront pour la première fois des expériences exclusives sur mesure, dans tous les domaines. Un cocktail de synergie et d’émulation pour découvrir l’hôtellerie autrement. " Paris est la capitale de la mode mais je veux prouver qu’elle peut être aussi capitale de l’hôtellerie ", affirme le directeur d'EquipHôtel. L’opération Tous à l’hôtel est organisée par le salon EquipHotel en partenariat avec deux start-up françaises du e-tourisme Pilgo (comparateur d’hôtels) et Activitour (solution digitale d’entertainment).

 

 

Quelques exemples :

. C.O.Q. Hôtel : inviter 10 amis pour une raclette party dans le plus cool des hôtels parisiens 

• L’HÔTEL PARTICULIER MONTMARTRE : dîner dans l’ancien hôtel particulier de la famille Hermès niché sur la butte Montmartre 

• MAISON ASTOR PARIS COLLECTION CURIO BY HILTON : s’initier à la pâtisserie avec le chef Nicolas Clavier sur les traces de Marcel Proust 

• MAISON ALBAR PARIS CÉLINE : bruncher dimanche chez Odette by Maison Rostang 

• HÔTEL LES MATINS DE PARIS : s’échapper le temps d’un déjeuner pour 1 heure de massage arrosé au Taittinger en plein South Pigalle 

• HÔTEL DES GRANDS BOULEVARDS : se laisser surprendre par le Clear Water du Shell 

• HÔTEL MONTECRISTO : s’évader au fil de rhums incroyables sur les traces d’Alexandre Dumas 

• HÔTEL LE BELLEVAL : co-worker sur les traces d’un botaniste rue de la Pépinière 

• HÔTEL LE BOUTET : bruncher un dimanche dans une ancienne manufacture de bois 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR