AccueilTENDANCESLE DESIGN POUR TOUS

Le Design pour tous


Publié le 26/10/2011

Image actu

 

 

Cette forme de Design existe peut-être dans ce que des spécialistes ont récemment appelé le Design pour tous, ou encore le Design Universel.

 

"Design for all ″ est la conception d'environnements, produits et services afin que toutes les personnes, futures générations incluses sans restriction d'âge, de genre, de capacité ou d'origine culturelle, puissent avoir les mêmes opportunités de comprendre, d'accéder et de participer pleinement aux activités économiques, sociales, culturelles et de loisir, de manière la plus indépendante possible.

 

Plus qu'un concept, il s'agit ici sans doute d'un véritable état d'esprit, d'un véritable objectif de société, qui veut faire d'une contrainte forte, en l'occurrence l'accessibilité au plus grand nombre, un axe de développement et d'innovation susceptible de faire naître des activités économiques nouvelles.

 

L'idée repose sur le souhait de proposer des solutions au service de l'Homme dans sa plus totale diversité. Et non plus en considérant qu'il y a un Homme type ou qu'il y a des Hommes avec des besoins si particuliers qu'ils finissent par être considérés comme exceptionnels et marginaux. L’exemple des handicapés est une illustration de cette marginalisation dont on souhaite sortir avec cette idée de Design Universel. Présenté autrement, il convient de ne pas prendre la contrainte comme une contrainte, mais bien comme potentiel levier d'innovation.

 

Les champs d'application du Design Universel sont vastes : les transports, les communications, l'information, l'accès aux lieux publics, les biens courants, les loisirs ... Ils se manifestent de plusieurs façons:

 


  • Imaginer et concevoir des musées qui puissent être visités au même rythme, avec les mêmes regards, en partageant exactement les mêmes infrastructures par une personne handicapée, étrangère, jeune ou vieille.

 

  •  Rendre possible l'utilisation d'un téléphone à écran tactile à un déficient visuel – il est d’ailleurs paradoxal de qualifier de "tactile" un écran qui ne peut pas aujourd'hui être utilisé par un non-voyant -

 

  •  Faire en sorte qu'un lieu de vie puisse s'adapter au fil du temps aux différentes contraintes des étapes de la vie d'une famille qui se construit, s'agrandit, se disperse et vieillit.

 

  •  Adapter certains outils de bricolage ou ménagers à des utilisateurs privés de certaines capacités ou pas toujours suffisamment "formés" à leur utilisation.

 

 

La mise en œuvre d'une telle stratégie a été proposée en 2008 par un groupe d’experts du Center on Universal Design de Raleigh dans l’état de la Caroline du Nord aux États-Unis, à travers une méthodologie qui fait la part belle à 7 critères et qui permettent du juger de la pertinence d'un produit ou d'un service en matière d'accessibilité :

 

  • Utilisation équitable

 

  • Flexibilité

 

  • Simple et intuitif

 

  • Perceptibilité de l'information

 

  • Tolérance à l'erreur

 

  • Espace pour l'utilisation

 

  • Effort physique minimal

 

Toyota est aujourd'hui reconnue dans le monde pour son implication dans le domaine du Design Universel que l'entreprise nippone souhaite déployer pour favoriser sa politique de qualité. Les récents travaux de redéfinition de l’accessibilité du Château de Versailles sont également un autre exemple concret.

 

Attention toutefois aux paradoxes auxquels la notion de Design Universel devra sans doute être confrontée avant de pouvoir être considérée comme une avancée mature: personnalisation ou Universalité: design ou banalisation? Rupture ou incrémentation? Sophistication ou simplicité? Instantanéité ou durabilité?

 

Finalement, le Design Universel ne serait-il pas une autre tendance propice à l'innovation parmi toutes celles qui existe déjà ?

 

 

Thierry Guichard / "Installateur de différenciation"   

sedifferencierdesesconcurrents.blogspot.com

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR