AccueilTENDANCESDANS LE FUTUR, LE PAPIER PRENDRA SA REVANCHE

Dans le futur, le papier prendra sa revanche


Publié le 04/09/2014

Image actu

 

Pour contrer la montée en puissance des e-books, tablettes et autres liseuses numériques, le livre papier fomente sa revanche et se "premiumise". Petit tour d’horizon des nouvelles expériences luxe du papier.

 

Aux Etats-Unis les ebooks représentent 20% du marché de l’édition. Si les chiffres européens sont pour l’instant plus modestes, la tendance est assurément à la hausse. Et surtout, que les afficionados du papier se rassurent, le livre imprimé n’est pas mort ! Le papier n’a pas dit son dernier mot, il se réinvente , il se "prémiumise" même.

 

 

Le papier sait aussi être connecté

 

Être connecté, ce n’est pas l’apanage du pixel. Le papier peut lui aussi offrir une expérience augmentée. Par exemple cette veste connectée qui vous fait vivre l’action du héros. Température, vibration, compression… elle reproduira toutes les sensations vécues par le personnage. À vous d’en faire bon usage… Quant à ce marque-page, il twitte tout seul quand vous n’avez pas ouvert votre livre depuis longtemps. Un reminder bien pratique quand on s’est lancé dans " À la recherche du temps perdu "…

 

 

Le papier se positionne comme un luxe

 

Mais loin de vouloir copier, voire égaler le pixel, le papier sait aussi assumer son côté 1.0. Ci-dessous, l’édition ultra-limitée de " Un cœur simple ", une nouvelle de Flaubert qui nous montre à quel point un beau cuir, une belle cage et un beau ruban peuvent faire du livre le it-accessory d’une rentrée. Réalisés par la maison d’édition Haute Culture Press, les 50 exemplaires vendus dans les boutiques Assouline (Paris, New York, Londres, Los Angeles) s’y sont arrachés en quelques heures.

 

 

 

 

Dans le même esprit, la vending machine de livres au hasard Biblio-Mat offre une expérience ludique et surprenante à ses utilisateurs. Une pièce de 2$ et hop ! un livre surprise tombe. Après tout, le luxe c’est aussi de se laisser surprendre…

 

 

Du cœur à l’ouvrage

 

Si toutefois, pour des raisons pratiques, d’économie d’espace ou de limitation de poids, et malgré toutes ces expériences incroyables que vous pourriez vivre avec le papier, si en somme vous choisissez malgré tout de vivre en mode « sans-papier », alors vous pourrez toujours asperger votre pavé de pixels sans âme avec le parfum Vieux livre édité par Wallpaper et la maison Steidl. De quoi redonner du cœur (et de l’esprit) à l’ouvrage.

 

 

 

 

Les marques de luxe font leur autobiographie, sur papier évidemment !

 

De Levi’s à Loewe en passant par Fendi Baguette, les grandes marques se racontent à travers des livres plus beaux les uns que les autres. Une tendance au « livre de marque » qui s’est aussi emparée du monde digital : même Apple a édité le sien, et ça s’appelle… ICONIC (ça ne s’invente pas) !

 

 

 

 

Car après tout, à l’heure du storytelling et de l’expérience de marque, le livre physique reste le meilleur moyen de raconter et de faire vivre son histoire… Des matières, des textures, des couleurs, des reliefs, l’odeur du papier, le doux son des pages qui se tournent… Un luxe bien vivant qui fera encore longtemps rougir les kindles et autres kobos, bien pâlichons avec leur encre liquide gris et leurs boutons tourne-page, terriblement silencieux et sans âme. C'est d'ailleurs le thème de la toute dernière campagne de lancement du catalogue Ikea. Non sans humour la marque suédoise décrit les incroyables " features " de son catalogue papier comme s'il s'agissait d'un ipad. à voir d'urgence. 

 

Eric Coulon, planneur stratégique

Rubrique réalisée en partenariat avec FutureBrand

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR