AccueilTENDANCESLA BANANERAIE DE MICHEL & AUGUSTIN : UN QG PAS ORDINAIRE

La Bananeraie de Michel & Augustin : un QG pas ordinaire


Publié le 26/02/2014

Image actu

 

Tout dans la Bananeraie -le siège social de Michel & Augustin- est ludique et enfantin. Car, comme avec l’esprit de la marque, ses fondateurs veulent « faire sourire la planète ». Décryptage par Daniel Bô avec Idéeslocales.fr

 

Peu de temps après avoir créé, en 2004, leur marque, Michel & Augustin, Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont ont quitté Paris pour poser leurs valises à Boulogne Billancourt, dans des locaux qui pouvaient accueillir un siège social et une cuisine.

 

 

Un univers enfantin et humoristique

 

Le lieu est baptisé « La Bananeraie », en référence à l’arbre qui trône à l’entrée ainsi qu’à l’amour des arbres de Michel de Rovira, dont on explique qu’il « a deux plantes vertes, 1 vélo, et plus grand-chose sur la tête ». Mais annonçant surtout leur intention de transgresser les codes des bureaux traditionnels exactement comme ils l’ont fait en marketing.

 

 

 

 

Tout en rappelant qu’ici, on ne se prend pas au sérieux, le décor est donc à l’image de sa dénomination : haut en couleurs, exotique, original et propice à des messages humoristiques déjà véhiculés sur les packagings de la marque. Dominés par une verrière centrale, les murs de l’ « open space » sont ornés de décors de vache, à l’instar des voitures de société. Faisant aussi un clin d’œil aux déguisements portés par les deux entrepreneurs pour vendre leurs produits.

 

 

 

 

 

Un lieu de convivialité et d’épanouissement

 

Le parcours personnel des deux entrepreneurs, qui ont tout abandonné pour créer leur marque, s’incarne dans leur volonté de faire de La Bananeraie un lieu de convivialité et d’épanouissement personnel.

 

 

 

 

Alors pas étonnant, d’y trouver à l’accueil, dès 2007, un parking à chaussons pour les employés et d’un garage à caddies pour les commerciaux partant en tournée. Ou une bibliothèque dédiée à l’épanouissement personnel où chacun peut se procurer le livre de son choix. Ni d’y entendre n’importe quel employé donner son avis sur les nouveautés concoctées dans la cuisine ou lors des réunions hebdomadaires dans la « salle du conseil ». Cette atmosphère résolument optimiste et originale peut, d’ailleurs, se lire sur les visages des employés réunis et présentés sur le site comme sur une photo de classe.

 

 

 

 

Un espace de libre expression

 

Toutefois, cette volonté d’échange concerne aussi les clients, grâce aux portes ouvertes organisées chaque premier jeudi du mois. Ces derniers peuvent alors déguster les produits existants comme tester et évaluer les nouveautés en cours d’élaboration.

 

 

 

 

De plus avant d’achever leur visite en passant par la boutique, les fans peuvent laisser un message sur « The wall of Fame », un espace d’expression libre qui leur entièrement dévolu.

 

 

 

 

Enfin, avec ses soirées « Boire une vache avec… », l’endroit est aussi celui de débats où des personnalités interviennent. Ainsi, Fleur Pellerin a participé à celui sur « comment faire de chacun de nous un entrepreneur », en octobre 2013. Tout juste après, en novembre, une deuxième « Bananeraie » ouvrait ses portes à Lyon.

 

 

 

 

Daniel Bô, Pdg de QualiQuanti

En partenariat avec IdeesLocales.fr, le blog sur les idées locales d’ici et d’ailleurs imaginé par PagesJaunes

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI


 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR