AccueilTENDANCES« APP », LE SECOND SCREEN QUI PORTE BIEN SON NOM

« App », le second screen qui porte bien son nom


Publié le 27/03/2013

Image actu

 

 

Non, le téléphone n’est pas voué à rester l’ennemi de l’intimité silencieuse des salles obscures de cinéma. Il peut même devenir un allié brillant du septième art dans sa volonté d’impliquer le spectateur. C’est toute l’ambition des applications Second Screen, déjà très prisées à Hollywood, « Prometheus », « The Dirk Knight Rises », « The Avengers » et « The Amazing Spider Man » donnant l’exemple. Si la technologie séduit aussi la France, c’est aux Pays-Bas qu’elle brille le plus par ses atouts.

 

Avec son film d’épouvante « App », le réalisateur Bobby Boermans réserve aux spectateurs une expérience enrichie et en temps réel assez géniale : en téléchargeant en amont l'application dédiée, puis en laissant le smartphone sur ses genoux, chaque spectateur disposera de 35 contenus additionnels tout au long de la projection.

 

 

 

 

« Le film fonctionne parfaitement sans Second Screen mais nous avons voulu proposer du contenu complémentaire et supplémentaire, pour rendre encore plus forte l’expérience du spectateur », explique Robin de Levita de l’agence Imagine Nation, créatrice de l’application. Pour être plus explicite, elle livre un exemple concret : « Imaginez que dans le film, deux personnages soient bloqués dans une pièce avec une bombe à retardement dont ils ignorent le décompte, mais que l’audience elle dispose de l’information. Forcément, elle vivra la scène avec encore plus d’intensité ». En mettant en scène une étudiante en psychologie obsédée par les médias sociaux et captivée par une mystérieuse application lui envoyant des codes cryptés, le scénario aide à la réussite de l’opération

 

 

Aucun chiffre pour juger de l’efficacité de l’engagement

 

C’est grâce à la technologie dite du « watermarking » que les hauts parleurs du smartphone intègrent le déroulé du film pour ensuite transmettre son contenu synchronisé et alerter le spectateur par une vibration. Il faudra attendre la sortie en salle de « App », le 4 avril, pour constater la réaction du public : sera-ce pour lui une interruption permanente ou un réel plus ? Le téléspectateur a lui déjà apporté quelques éléments de réponse aux chaînes de télévision.

 

Le 29 novembre 2012, le magazine Variety organisait les Entertainment App Awards, en partenariat avec l’Application Developers Alliance, avec dans son menu une catégorie « Second Screen TV App » : Connect TV, Discovery Channel HD et The Walking Dead Stroy Sync étaient mis à l’honneur pour leur engagement avec le téléspectateur. Mais dans les trois cas, impossible de disposer du moindre chiffre pour juger de la réussite des applications. Les chaînes et les producteurs ont-ils quelque chose à cacher ?

 

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA


Rubrique réalisée en partenariat avec  Uniteam

 

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR