Instincts


Publié le 28/10/2009

 

 

 

Grâce à Charal, nous nous faisons progressivement à l'idée que l'animal qui sommeille en chacun de nous ne demande qu'à se réveiller. Après la fable de l'homme qui court plus vite que le guépard - preuve qu'il est bien le plus grand carnivore de la terre - voici celle de la mère lionne parfaite. 

 

Une femme que l'on imagine spontanément plutôt urbaine, va chercher son fils qui est en train de jouer dehors, le prend par le cou avec la bouche et le ramène à table, devant un appétissant morceau de barbaque Charal... Une lionne n'aurait pas mieux fait. Pendant ce temps, son mari, plié sur le sol, lape l'eau d'une improbable piscine gonflable posée dans le salon (clin d'œil « low-cost » au spot L'Homme de Guerlain ?). « D'instinct, une mère sait ce qu'il y a de meilleur pour le plus grand des carnivores » souligne la voix-off. Effectivement. 

 

Certains ne manqueront pas d'entendre que, d'instinct, le consommateur sait reconnaître le produit qui lui convient. C'est l'instinctothérapie appliquée au Caddie. D'instinct, aussi, une mère est plus efficace que son mari, nous laisse encore entendre le spot. Pendant que la femme s'occupe de la cuisine et du gamin, l'homme semble, en effet, assez peu... préoccupé. 

 

Qu'il semble loin le temps où l'homme allait à la chasse quand la femme avait tout le loisir de se consacrer à la cueillette...

 

 

Patrice Duchemin / Planning & Tendances

redaction @influencia.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR