Filles de pub


Publié le 11/11/2009



C'est (dans l'ordre) essayer des maillots de bain, boire des cocktails, faire de la gym, se faire offrir des bagues, aller au cinéma, se faire épiler et bien sûr, aller chez le coiffeur et regarder la télé. La routine. Quoi de surprenant puisque la publicité fraie toujours avec la caricature ? Vouloir être une fille, c'est forcément vouloir faire tout ça. 

 

Pour autant, le spot n'est pas sans enseignements sur la manière dont vivent les filles d'aujourd'hui. Que nous dit-il ? Qu'elles font tout en bande. C'est sans doute pour ça qu'on ne les voit pas lire... Parmi les figures publicitaires, il y avait la femme d'affaires (de plus en plus discrète, on peut se demander pourquoi), la maman (toujours très recherchée), la fille-rigolote-qui-fait-attention-à-sa-ligne-sans-se-priver (la plus jeune). Il faut donc désormais compter avec la fille en bande, confirmation de la progression de cet « instinct groupal » déjà relevé ici dans la pub SFR pour son forfait bloqué Non Stop. Pas de doutes, Sex and the City et autres séries américaines du même tonneau sont bien passées par là, occasionnant au passage quelques dommages co-latéraux... 

 

Le spot ne nous dit-il pas aussi, au passage, que, pour s'intégrer à un groupe, « il suffit » de singer ses manières d'être ? Entre Facebook et June, il devient décidément de plus en plus facile de se faire des amis.

 


Patrice Duchemin / Planning et Tendances

redaction @influencia.net

 

 

 

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR