AccueilPAROLE DE RéSISTANCECOVID-19 : LES INFLUENCEURS CES RéSISTANTS

Covid-19 : Les influenceurs ces résistants


Publié le 02/04/2020

Image actu

 

Guillaume DOKI-THONON, CEO et co-fondateur de Reech, entreprise experte du Marketing d’Influence explique dans cette lettre enthousiaste la résistance et l'implication des influenceurs par temps de confinement.

 


Jamais les influenceurs n’auront été aussi mobilisés, productifs et créatifs que depuis le début de la crise sanitaire que nous traversons. Ils mobilisent leur communauté pour collecter des fonds au profit des hôpitaux et des organisations de santé, ils soutiennent les messages du gouvernement pour inciter leurs communautés à respecter les règles de confinement, ils partagent leurs idées pour nous aider à mieux le vivre.

 

 

Les influenceurs sont aussi des sauveurs

 

En temps normal, les influenceurs peuvent souffrir de l’image véhiculée par certains médias, mais il y a fort à parier qu’après cette crise, l’opinion aura changé de regard sur eux car ils donnent, en ce moment même, beaucoup de sens à l’influence. D’ailleurs, dans les nombreux articles qui parlent d’eux depuis les prémices de la crise, le ton a déjà changé. On y parle surtout des initiatives prises par les influenceurs pour aider à soutenir les messages officiels. Et c’est une bonne chose.

 

 

 Nous sommes en guerre

 

Les influenceurs sont avant tout motivés par l’envie de partager leurs passions et leurs engagements. Et ils sont en train de le démontrer. Si “nous sommes en guerre”, les influenceurs sont des résistants. Et c’est parce qu’il est temps de dresser un juste portrait de ces créateurs de contenus, que nous tâchons de valoriser toutes leurs initiatives, de soutenir cette résistance.

Nous les avons d’abord invités à nous partager leurs initiatives via une adresse email dédiée. Nous avons crée, sur notre blog, une rubrique “Initiatives d’influenceurs” où nous y partageons, chaque semaine, notre veille sur le sujet. Et bien sûr, nous parlons d’eux à chaque fois, comme ici, où l’on nous tend le micro. La période que nous traversons est lourde et anxiogène : nous avons envie de parler du positif qui émerge sur les réseaux sociaux. Alors, puisqu’on collabore tout au long de l’année avec les influenceurs, il nous paraît normal de les soutenir, de faire rayonner leurs plus belles idées, de continuer à les impliquer - quand c’est possible et légitime - sur les campagnes d’influence que nous réalisons pour nos clients, et de se faire leur porte-voix.

 

 

78% des influenceurs voient cette activité comme un moyen de faire passer un message

 

Notre dernière étude l’a montrée : 78% des influenceurs voient cette activité comme un moyen de faire passer un message. Cette période le prouve. Elle les montre pour ce qu’ils sont : des passionnés, des créatifs, des personnes engagées qui utilisent leur influence pour porter ou défendre des messages auxquels ils croient. Par ailleurs, s’ils sont sollicités par des organisations étatiques ou de santé, beaucoup n’ont pas attendu des demandes officielles pour mettre à profit leur notoriété, notamment auprès des jeunes, et prôner au respect des règles de confinement, des gestes sanitaires, appeler à la solidarité envers les soignants.

 

 

Toutes et tous tentent de lutter contre la diffusion des Fake News

 

De leur côté, les réseaux sociaux jouent le jeu, contribuant à faciliter la diffusion de ces messages. Instagram encourage les internautes à ne pas sortir de chez eux en créant notamment la fonctionnalité "Co-Watching" permettant de regarder des photos avec ses amis pendant un appel vidéo, et a créé le sticker "Restez chez vous", que les internautes peuvent ajouter à leurs stories ; SnapChat a développé des outils créatifs pour aider ses utilisateurs à passer le temps durant le confinement. TikTok a lancé le #JeresteChezMoi, recensant toutes les vidéos rappelant l’importance du confinement, ainsi que les gestes à adopter pour lutter contre le virus Covid19. Et toutes tentent de lutter contre la diffusion des Fake News. On ne compte plus le nombre d’influenceurs qui aident soit à véhiculer les messages sanitaires, soit à aider leur communauté à mieux vivre leur confinement. Face à la pénurie de masques hygiéniques qui frappe la France, @makemylemonade a publié sur Instagram un tuto DIY pour créer un masque de protection en tissu. Sur le même registre, l’influenceuse @papierpapierpapier a lancé un challenge invitant ses followers à exprimer leur soutien au corps médical via le #OnPanseAVouschallenge. À partir d’un tuto DIY de pansement en carton, chaque personne est invitée à coller à la fenêtre ses créations. On retrouve le tuto pour réaliser cette création dans ses stories à la une.

 

 

L’importance de rester à son domicile

 

La micro influenceuse suisse Sweet Mignonette a lancé le #wearewarrior : un challenge qui explique l’importance de rester à son domicile, de ne pas participer à des retrouvailles sociales. Elle a d’ailleurs été contactée par la télévision locale suisse qui entendait relayer son appel au soutien des personnels hospitaliers. Et de nouveaux profils émergent chaque jour. A l’instar de @sauvetonsoignant, qui met en relation des couturiers et des soignants pour échanger des masques disponibles ou de @corona_anxieux_united, compte Instagram dédié à l’entraide et au soutien. @coronaminus_kid et @lecoleblissoniere donnent des conseils aux parents pour occuper leurs enfants, @kohlantavirus et @lesconfinessolitaires abordent avec drôlerie le confinement en appartement, @ecritsconfines anime des ateliers d’écriture, @creustel nous tord de rire en doublant de manière parodique des extraits de films, et bien d’autres encore.

 

 

Quand les réseaux sociaux deviennent vertueux

 

Et il y a fort à parier que la consommation extrême des réseaux sociaux saura aussi donner des idées, aura été source d’inspiration pour certains utilisateurs, qui auront envie à leur tour de partager leur passion, leur engagement, et de créer du lien avec une communauté. A l’heure où 3 milliards de personnes à travers le monde sont confinées, où le trafic internet mondial a déjà augmenté de 70% et que l’engagement sur les medias sociaux a augmenté de 62% par rapport à ce que l’on observe actuellement (source : kantar), il n’y a pas de doute : si “nous sommes en guerre”, les influenceurs sont bien des résistants.

 

 

 


Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR