AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIAL’INTELLIGENCE CONNECTIVE…

L’intelligence connective…


Publié le 01/12/2010

 

 

 

 

Et si plusieurs marques issues de différents secteurs s’unissaient pour créer une marque communautaire? L’idée est lancée par Olivier Covo directeur associé, et, comme il préfère se baptiser lui-même «libre planeur de Brandy Sound».

 

 

On est en pleine grève pour cause de réforme des retraites. Je suis devant mon écran en train de regarder l’émission «Ce soir ou Jamais» et j’assiste à un dialogue entre Michel Maffesoli et Vincent Cespedes. L’un dit que les jeunes descendent dans la rue pour faire la fête… L’autre explique que ces jeunes se réunissent dans la rue après s’être connectés et revendiquent un ras-le-bol sur les messages politiques anxiogènes que leur envoie l’Etat (avenir, travail, santé …), mais aussi par solidarité vis-à-vis de leurs aînés.

 

Vincent Cespedes parle alors d’une nouvelle forme d’intelligence connective qui me paraît être complètement en phase avec ce qu’il se passe en ce moment au plan sociétal mais aussi dans la société de consommation.

 

Passons rapidement sur les réseaux sociaux dont tout le monde sait qu’ils font l’objet de débat et réflexions, et qui nous apprennent que les connexions ne sont en aucun cas gratuites mais fondées sur des intérêts communs.

 

Des marques issues d’un même secteur ont des intérêts communs lorsqu’elles s’inscrivent dans la cité en tant qu’acteurs responsables. Je pense par exemple aux sociétés d’assurances qui se mettent ensemble pour faire de la prévention.

 

Mais cela est-t-il possible pour d’autres sujets ? En clair, des marques peuvent-elles se mettre en connexion et créer de l’intelligence connective pour servir les besoins de consommateurs polymorphes ?

 

Et si l’avenir de la concurrence était le partenariat?  On en voit apparaître de nouvelles formes afin de mutualiser des moyens dans un même secteur d’activité.

 

A quand le «Brand Featuring» où on aurait plusieurs marques de secteurs d’activités différents, qui créeraient ensemble une marque pour servir des besoins multiples et spécifiques de consommateurs?

 

Les approches de marques communautaires en sont un premier pas. Imaginons une marque opérateur dans l’énergie, créant une marque communautaire avec une marque automobile et une autre marque de téléphonie, mais aussi avec une marque d’informatique… Pour servir de nouveaux besoins de l’innovation multiples.

 

Je pense que le «brand featuring» peut devenir un «fer de lance» de nouvelles formes d’approches communautaires. 

 

A suivre…

 

Olivier Covo

Directeur associé et libre planeur de Brandy Sound.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR