AccueilMEDIALE PULITZER RéCOMPENSE UN MEDIA ON LINE !

Le Pulitzer récompense un media on line !


Publié le 24/04/2013

Image actu

 

 

En quittant Le Monde pour fonder Mediapart, Edwy Plenel tentait le pari de l’information en ligne. Le vent de l’Histoire soufflait déjà assez fort pour prendre le risque d’exporter son produit d’appel - l’investigation - sur une plate-forme freemium vivant exclusivement de ses abonnements.

 

Après les affaires Bettencourt et Cahuzac, le chantre de l’indépendance journalistique peut se friser les moustaches, pour l’instant il a réussi son coup : 700 000 euros de résultat net et une crédibilité éditoriale en bêton. Mais quel rapport avec InsideClimateNews ? Au même moment outre-Atlantique, un autre média 100% online conforte dans leurs certitudes les nouvelles plate-formes d’infos nées de la révolution digitale.

 

En raflant le Prix Pulitzer pour son enquête sur une marée noire dans l’état du Michigan en 2010, le lauréat 2013 pour le meilleur reportage national a battu le Boston Globe et le Washington Post, deux mastodontes de la presse écrite traditionnelle. Celle-là même qui, en coupant ses effectifs de 30% à travers le pays, « a créé des brèches pour de nouvelles publications de niche », explique David Sassoon, dirigeant du troisième média en ligne à remporter la plus glorieuse des récompenses journalistiques, après ProPublica et le Huffington Post.

 

 

 

 

Crée en 2008 grâce à des fonds privés – dont ceux du Rockfeller Brothers Fund – InsideClimateNews ne joue pas dans la même cour que ses deux prédécesseurs. Entreprise à but non lucratif de sept salariés seulement, ce média d’investigation ne possède aucun bureau et ne traite que de sujets liés au changement climatique, ses causes et ses conséquences. Délaissée par les médias classiques,  « c’est l’histoire la plus captivante et intéressante de notre époque », justifie Sassoon.

 

 

Un prix qui va changer le paysage des médias aux Etats-Unis

 

« Avec ce prix, le jury du Pulitzer reconnaît qu’il y un autre univers bien plus large que celui autour duquel s’est concentrée l’industrie de la presse pendant des années », reconnaît Mark Jurkowitz, Directeur associé du Project for Excellence in Journalism du Pew Research Center. « Ce prix va changer le paysage des médias aux Etats-Unis », conclut-il.

 

 

 

 

Dans l’immédiat, la prestigieuse récompense devrait permettre à InsideClimateNews de lever de nouveaux fonds pour accroître ses effectifs à 25 personnes et s’offrir enfin un bureau, a priori à New York. Pour l’instant, tous les contributeurs travaillent de chez eux, certains étant basés à Tel Aviv et en Inde. « L’investigation est l’âme de nos démocraties », assure Sassoon, dont le média est financé sur l’autel de son intérêt public.

 

A l’heure du Twitter News Network évoqué par l’analyste Brian Solis dans le cinquième numéro de la Revue INfluencia consacrée aux médias, de l’info mâchée « socialisée » et du breaking news roi, le Web peut donc aussi fournir du journalisme d’enquête, léché et de fond. « Nous sommes de la vielle école » s’amuse David Sassoon. Le modèle économique d’InsideClimateNews est-il viable ? « Ils vont devoir diversifier leurs sources de revenus », annonce Mark Jurkowitz. Pourquoi ? Comment ? INfluencia répond à ces questions dans son nouveau numéro papier...

 

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR