AccueilINNOVATIONSLA RéALITé AUGMENTéE SE LA JOUE VIDéO...

La réalité augmentée se la joue vidéo...


Publié le 11/11/2009

 

 

Finie la réalité figée où le consommateur ne peut que se divertir ou s'informer sans participer. La réalité augmentée est rentrée dans une nouvelle ère qui pourrait bien mettre à mal la PlayStation, ou la Wii, et changer la face de la pub...

 

Imaginez un plateau de jeux de société ordinaire posé sur une table de salon, et dessus, des petits bolides virtuels qui roulent sur un circuit en 3d ! Des voitures influencées par l'action humaine grâce à des cartes de jeux façon Mille Bornes. Ou encore un décor 3D où il faut shooter des zombies avec sa console de jeux portable ou son Smartphone.

Depuis plusieurs mois des jeux basés sur la réalité augmentée pullulent un peu partout sur le Web mais aussi dans des applications pour Smartphone ou iPhone. Le participatif prend logiquement le pas sur le contemplatif.

Certes la marge est encore grande pour détrôner les consoles de jeux actuelles mais la réalité augmentée va forcément envahir un marché qui ne se doute peut-être pas encore de l'imminence de sa mutation.

 

Cette technologie est surtout utilisée comme message publicitaire ou pour animer des articles. On la retrouve aussi sur des conditionnements (Lego). Mais le bond en avant que représente la réalité augmentée ne peut pas se limiter à de simples messages sans action humaine. Un mélange des deux est inévitable, la réalité augmentée doit se rendre utile et divertir. Plusieurs sociétés américaines se sont spécialisées dans le secteur comme Beyond Reality ou encore Luckie and Company : « Dans un avenir proche, la réalité augmentée va être encore être plus exploitée par les Advergames et autres opérations marketing. Mais les consommateurs peuvent vite se lasser si elle  n'offre pas dans le temps un bénéfice concret. Pourquoi s'intéresser à un produit qui ne propose qu'une distraction limitée ? », demande David Griner, Social Media Strategist de l'agence américaine Luckie & Company. Et de rajouter : « Il est intéressant de mettre un live de Blink 182 qui sort d'un paquet de Doritos ou de regarder l'acteur hollywoodien Robert Downey Junior vociférer sur la couverture du magazine Esquire (voir TV INfluencia). Mais cela ne construit pas durablement une relation entre le consommateur et la marque... »


Les annonceurs vont devoir se pencher sérieusement sur l'intérêt et l'attrait du client pour cette technologie qui, quoi qu'on en dise, ne met plus le produit au cœur de la stratégie mais la cible, toute heureuse de se distraire et d'engranger des infos grâce à une marque.

 

Quant à l'avenir concret de la « R.A », elle a de forte chance de passer par le « gaming-éducatif ». « On peut s'attendre à ce que la réalité augmentée devienne un standard de console de jeux. L'interaction avec un écran est clairement la voie à suivre si on veut évoluer avec le consommateur. Le projet Natal de Microsoft est un bon exemple à surveiller. », affirme David Griner.

INfluencia a sélectionné les dernières innovations de jeu en réalité augmentée, certaines sont bluffantes. Et pourtant nous n'en sommes qu'au début...

 

 

Gaël Clouzard

 

 

 

ARhrrrrr, un shoot game élaboré par l'université U.S Georgia Adtech

 

 

 

Pit Stratégy / Agence Beyond Reality

 

 

 

Mosquito attacks/ spécial iPhone3G

 

 


 


 


 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR