Accueil#FRENCHINCHINA#FREDINCHINA : LE DéFILé DE L'ARMéE : LE MYTHE EST EN ROUTE

#FredInChina : LE défilé de l'armée : le mythe est en route


Publié le 14/09/2015

Image actu

 

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine pour BFM Business et INfluencia le premier marché du monde à travers cette chronique social media inédite. Depuis plus d’un an Fred décrypte cette Chine ultra-connectée qui compte près de 800 millions de netizens en partageant ce qu’il a vu, lu et entendu sur Weibo, WeChat, Huaban, Youku. INfluencia est partenaire de cette aventure...

 

 

 


HotTopic : « LE » défilé a tout pour devenir mythique

 

Le 3 septembre : jour des 70 ans de l’anniversaire de la victoire contre le Japon. Et aussi de défilé. C’est donc la première fois que Beijing en a fait une journée off. Une décision de taille puisque personne n’a travaillé ce jour là, ce qui est un évènement, en soi, en Chine. Le gouvernement a même ordonné l’arrêt des usines et la suspension de la circulation pour bénéficier d’un beau ciel bleu, dégagé. Un maximum d’efforts fournis, simplement pour que tout le monde regarde -dans les meilleures conditions- à la télévision ce formidable déploiement de force et de cohésion nationale dans toutes les maisons, tous les bars, les restaurants. Et même aux arrêts de bus où j’ai vu des foules agglutinées devant les écrans.

 

Et il faut bien reconnaitre que ce qui a été aussitôt baptisé sur les réseaux sociaux le Military Blue, a été une réussite exceptionnelle, parfaitement orchestrée et sans un seul incident. Normal, il est le résultat de pas moins de 10 mois de préparation. Au point que la nouvelle génération l'a légèrement critiqué en faisant remarquer que l’émotion était loin d’être complètement spontanée. Pourtant le sentiment national était tellement exacerbé qu’on a quand même pu assister à quelques excès. Comme cette chanteuse taïwanaise qui a naïvement posté pendant le défilé des photos de ses enfants et qui s’est pris 40 000 remontrances ou commentaires négatifs sur le fait qu’elle ferait mieux de publier des photos du drapeau chinois. Un étendard qu’on a largement vu partout y compris sur les réseaux sociaux comme Weibo -qui a comptabilisé 230 millions de médias impressions avec le hashtag officiel du défilé- et WeChat. Ce dernier où on peut poster 9 photos en carré, a vu sa Timeline inondée, tout au long de la journée, par les initiatives de ses fans qui ont utilisé ce format pour recomposer le drapeau national. A voir ici.

 

 

 

HotBrand : Skoda ose profiter DU défilé

 

Skoda a aussi profité DU défilé pour se faire remarquer. Un KOL chinois a écrit sur la toile un long post. Intéressant car cela concerne ces nouvelles formes de communication que l’on a observées et relatées tous ces derniers mois sur #FredinChina. En effet, ces formats nous emmènent sur une fausse piste pour nous révéler seulement à leur toute fin qu’il ne s’agit rien d’autre que d’une publicité. Assez surprenant, ce modèle fonctionne très bien sur les réseaux sociaux chinois.

 

Dans celui-ci, on y voit un petit personnage type cartoon qui représente de toute évidence Xi Dada -le surnom de Xi Jinping, le Président chinois- qui hésite sur le nom de son invité pour assister à ses côtés au défilé du lendemain : le président du Japon, de la Corée du Nord, des États-Unis, de la Corée du Sud... On y découvre aussi ce qu’il pense et c’est très amusant, car il rencontre même le leader tchèque qui lui parle en très bons termes, bien sûr, de son pays lui faisant remarquer que la République Tchèque a toujours eu de très bons rapports avec la Chine, qu’on y trouve de la bière et de belles blondes. Avant de conclure, qu’après sa parade, il aura sûrement besoin d’être accompagné et que les Tchèques seront au rendez-vous. Mais en poursuivant, on comprend que « ceux qui seront là » renvoient à un packshot de la voiture Skoda. C’est assez osé pour une marque étrangère de tenter un pareil coup à la veille d’un événement national. Pourtant, l’opération n’a pas été interdite notamment parce que son ton était très frais et amusant et finalement très respectueux. Mais aussi parce que Beijing utilise ce format de communication avec des cartoons sur les réseaux sociaux. Donc pari réussi pour la marque automobile. A voir ici.

 

 

 

 

HotPost : Zhou Enlai, 1er ministre de Mao, star à son insu DU défilé

 

Zhou Enlai -Premier ministre de Mao Tse Tong et personnage très apprécié au point de déclencher tout de suite beaucoup d’émotion et d’affection en Chine- a été aussi au cœur DU défilé. Mais malgré lui. En effet, faisant, en son temps, presque plus l’unanimité que le Grand Timonier, il a énormément soutenu son pays. Ainsi, les Chinois savent pertinemment bien que lors d’un défilé sous Mao, l’armée n’avait pas assez d’avions. Et que Zhou Enlai s’était alors organisé pour faire voler à deux reprises les engins donnant ainsi le sentiment d’une flotte importante.

 

Résultat, un inconnu -et non un influenceur- a posté une belle photo de lui en noir et blanc accompagnée de cette phrase qui lui rend un hommage populaire : “Cette Chine moderne, riche, forte vous en avez rêvé, aujourd’hui votre rêve est réalisé”. Un post décochant un uppercut en plein coeur des Chinois, et récoltant 1 million de retweets sur Sina Weibo. Dépassant presque l’entendement. A voir ici.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR