AccueilEXPLORATIONLYON, CHAMPION DE LA SMART CITY à LA FRANçAISE

Lyon, champion de la smart city à la française


Publié le 04/02/2018

Image actu

Lyon, Nantes, Montpellier, Lille, Dijon et Issy Les Moulineaux : voilà le top 6 des villes les plus « smart » dans l’hexagone selon une étude révélée par le Nexity Lab. Focus sur la capitale des Gaules.

 

 

Rendre les villes moins énergivores, moins génératrices de déchets, plus agréables à vivre, plus sûres : nombreux sont les enjeux auxquels la smart city peut répondre. En France, cette démarche semble s’accélérer à mesure que la pression démographique explose en ville. Où en sommes-nous ? Quelles sont les villes les plus dynamiques dans l’hexagone ? Le Nexity Lab a enquêté et réalisé une infographie avec Maddyness.

 

Première conclusion : les smart cities sont plutôt de taille moyenne, puisque 23 des 25 smart cities en France ont moins de 250 000 habitants. Deuxième enseignement : 25 communes, métropoles et communautés d’agglomérations françaises développent des services intelligents et 23 % des villes ont déjà nommé un responsable en interne pour piloter leur démarche globale de ville intelligente. Autre constatation : 64 % des smart cities tricolores se sont lancées dans l’open data. Et last, but not least, les collectivités réalisent 9,2 milliards d’euros par an d’économies budgétaires grâce à la smart city.

 

Quand on regarde les villes les plus « smart », la palme revient à Lyon en tant qu’épicentre des réseaux intelligents, Nantes comme pionnière dans l’open data, Montpellier avec une des démarches écocité les plus avancées de France, Lille et son campus universitaire pour expérimenter la smart city, Dijon et sa gestion centralisée de l’espace public et Issy Les Moulineaux et son écoquartier numérique performant.

 

 

Lyon, épicentre des réseaux intelligents

 

Depuis plusieurs années, la deuxième agglomération française multiplie des initiatives nées dans le cadre de Lyon Smart Community, un projet unique en Europe par sa taille, le nombre de partenaires associés, la diversité des solutions mises en œuvre et les technologies de pointe testées. Cette coopération franco-nippone entre la Métropole de Lyon et NEDO (l’équivalent japonais de l'Ademe) a été menée dans le quartier de La Confluence entre 2012 et 2017. Lyon Smart Community s'est inscrit dans une double démarche : faire de la Métropole de Lyon un territoire leader de la ville intelligente, en déployant un ensemble de nouvelles technologies pour améliorer le bien-être des habitants et le dynamisme économique et innover pour mieux maîtriser la consommation d'énergie sur le territoire, l'un des axes du Plan climat-air-énergie territorial. Ce projet s'est concrétisé par plusieurs réalisations et outils innovants, dans le but d'améliorer le bien-être des habitants et le dynamisme économique du quartier. Ces expérimentations se sont appuyées sur les nouvelles technologies numériques, avec la volonté d'être exemplaires en termes d'efficience énergétique et d'environnement. Quatre volets ont été expérimentés, correspondant chacun à un champ d'investigation :

 

 

- L’énergie maîtrisée : Hikari, un ensemble de 3 immeubles de logements, bureaux et commerces situés sur la place nautique de La Confluence a été inauguré en septembre 2015. Leur particularité est d'être extrêmement performants d'un point de vue énergétique. Pour cela, les bâtiments sont équipés de panneaux photovoltaïques, l'ensemble possède une centrale à chaleur fonctionnant à l'huile végétale et un système de production de froid grâce à l'absorption de l'eau de la Saône. L'architecture et les matériaux employés permettent aussi de réguler la température dans les bâtiments. Concrètement, les immeubles d'Hikari consomment de 50% à 60% d'énergie de moins qu'un bâtiment classique. 67% des besoins électriques, 87% des besoins en chauffage et 80% des besoins en climatisation sont autoproduits.

 

- La mobilité électrique et partagée : mise en service de Sunmoov' , une flotte de 30 véhicules électriques en autopartage 100% propres alimentés en énergie renouvelable provenant de panneaux photovoltaïques ont été mis en service dans le quartier d'octobre 2013 à décembre 2015. Ils ont permis de réaliser plus de 2 000 déplacements dans La Confluence.

 

- L’éco-rénovation et suivi des consommations : les 275 logements de la Cité-Perrache ont été éco-rénovés grâce à des travaux d'isolation et de modernisation du système de chauffage et équipés de Consotab. Ces tablettes numériques permettent aux habitants et habitantes de suivre leur consommation d'énergie en temps réel. Ils ont également été sensibilisés aux bonnes pratiques pour diminuer les consommations d'énergie. Résultat : moins 8% en été et jusqu'à moins 12% en hiver.

 

- La valorisation des données : mise en œuvre d’un community management system. Ce système de gestion et de pilotage global des données énergétiques de Lyon smart community permet de centraliser, visualiser et analyser les données énergétiques d'Hikari, de Sunmoov' et de Consotab. Ces données sont agrégées avec d'autres collectées par la Métropole de Lyon comme la météo ou la qualité de l'air. Le CMS permet de produire des tableaux de bord utilisés par la collectivité pour prendre des décisions relatives à l'énergie.

 

 

La Métropole de Lyon et NEDO se sont entourés d’une trentaine de partenaires experts dont sept principaux : SPL Lyon Confluence et le groupe Toshiba pour la coordination générale du projet et la mise en place des technologies nécessaires à sa réalisation, l’association Hespul pour le pilotage technique lié à l’énergie, Bouygues Immobilier pour la réalisation d'Hikari, Transdev pour le pilotage de Sunmoov’, et GrandLyon Habitat pour la coordination de Consotab. Au total, 340 millions d’euros ont été investis, en partenariat avec le secteur privé, dans la smart city. Une détermination qui lui a valu la 10ème place au classement des villes européennes les plus intelligentes, réalisé par le Parlement européen en 2015.

 

En France, comme au Japon, ce projet a inspiré de nombreuses initiatives, pour une ville plus intelligente, plus connectée et plus vertueuse, au cœur des modes de vie des citadins. « Les enseignements de Lyon Smart Community , que ce soit en matière de bâtiments à énergie positive, de mobilité durable, ou d’implication des citoyens dans la réduction de leur consommation énergétique, nous ont fait progresser de manière spectaculaire et ont contribué à faire émerger des solutions porteuses à la fois de croissance économique, de préservation des ressources naturelles et de qualité de vie », conclut David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon.

 

Raphaël Legrand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR