AccueilETUDESLES SCéNARIOS DU FUTUR SELON PECLERS

Les scénarios du futur selon Peclers


Publié le 29/06/2011

Image actu

 

 

 

Depuis 2000, PeclersParis publie Futur(s), une analyse prospective sur l’évolution de notre société, ainsi que des pistes d’innovation pour répondre aux envies et besoins futurs des consommateurs. Tout au long de l’année, l’agence collecte les signaux annonciateurs de l’évolution constante de notre monde, décrypte et hiérarchise ces signes émergents selon un processus sémiologique.

 

Depuis la première édition, cette observation du contexte socioculturel global s’organise autour de quatre pôles fondamentaux de valeurs pivots de la consommation, des plus hédonistes aux plus immatérielles en passant par celles liées au monde naturel et technologique: hédonisme, naturel, technologique, imaginaire. Ce repérage de signes conduit à une analyse des évolutions de valeurs et de styles de vie, sous forme de thèmes prospectifs, les scénarios du Futur. Des scénarios qui croisent et mettent en perspective la recherche en amont, et des recommandations tangibles marchés en aval, et se traduisent par des concepts créatifs (produits, services, matériaux…).

 

 

Redonner un sens à un système en crise

 

Mutations technologiques, catastrophes environnementales, révolutions dans les pays arabes: l’année qui vient de s’écouler a connu de nombreux bouleversements. Et il serait facile de se contenter de baisser les bras et s’apitoyer sur le sort de l’espèce humaine. Mais selon PeclersParis, 2011 a sonné l’heure du passage à l’action. «Le monde est en train de basculer vers des comportements moins individualistes. Trois dynamiques sont en train d’émerger, pour redonner du sens à un système planétaire en crise. Elles ne s’expriment pas toutes de la même façon mais elles sont complémentaires», explique Emma Fric, Directrice Recherche & Prospective de Peclers.

 

- Certains essaient de transformer le système de l’intérieur et le rendre plus humain, en embrassant la culture du Web pour proposer de nouveaux modèles identitaires, économiques, artistiques, technologiques et culturels. Peclers a appelé cette tendance «TRANSEVOLUTION». TRANSEVOLUTION invite à composer avec la complexité d’un monde en devenir permanent. Mais aussi à bouleverser les codes, se jouer des préjugés, exorciser la réalité de façon engagée et hédoniste à la fois. Enfin, elle suppose d’imaginer une humanité dont les potentialités augmentées par la technologie n’en demeurent pas moins accessibles, et au service du plus grand nombre.

 

 

 

 

- D’autres par opposition tentent de s’extraire de la société. De s’imposer par la discrétion et la détermination, d’organiser la complexité pour sortir du chaos en l’examinant de l’extérieur, du dessous et du dessus afin de proposer de nouvelles solutions. C’est la tendance «EXTENSION ». «Organisées dans l’ombre et avec l’aide des nouvelles technologies, les révolutions arabes ont révélé l’incroyable capacité de certains individus à se détacher d’un système «à sens unique» et d’envisager de nouveaux imaginaires de société. EXTENSION revisite ainsi la notion de dignité silencieuse dans une société surexposée et surmédiatisée.

 

 

- enfin, une troisième voie -EUNOM IA- se dessine, qui n’élimine pas pour autant les autres. Ce chemin, cher à Edgard Morin, invite à la réconciliation entre la science et la nature et à une juste mesure pour retrouver la relation au corps dans toutes ses dimensions, afin d’élaborer une alchimie pour la survie de la planète. Rechercher l’Eunomie, c’est désirer un écosystème global où l’harmonie commande aux rapports entre l’homme technologique et son environnement. Notre destin commun tient dans notre capacité à imaginer cet équilibre, condition de notre survie terrestre. Bien au-delà du respect et de la préservation, de la responsabilité et de la culpabilité.

 

 

Des signes précurseurs annoncent cette quête de juste mesure. Certains nous invitent à nous reconnecter au réel par le corps. D’autres concernent la pratique d’une techno-science capable de s’allier à la Nature. D’autres enfin nous montrent que le vivant au sens le plus large tend à remplacer l’homme au coeur des aspirations de la modernité.

 

«Le succès de Indignez-vous, le livre de Stéphane Hessel, témoigne de cette volonté d’oeuvrer à un nouveau sens de la vie et à davantage de dignité humaine pour garantir l’avenir des générations futures et de la planète », conclut E. Frick. Et elle ajoute: « je suis une incorrigible optimiste »

 

Isabelle Musnik

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR