AccueilETUDESLA PRESSE U.S S’ENTICHE DES QR CODES

La presse U.S s’entiche des QR Codes


Publié le 24/05/2012

Image actu

 

 

QR Codes, Snap Tags, Microsoft Tags, reconnaissance d’image ou le simple code barre classique, tous les membres de la famille des «action code»* ont le vent en poupe dans la presse hebdomadaire américaine.

 

Les 3 premiers mois de 2012 ont vu une augmentation loin d’être anodine puisqu’il y a eu 1365 codes contre 352 en 2011 pour la même période dans le top 100 des magazines U.S. Une centaine de titres qui représentent 38 719 pages dont 15 691 pages de publicité. Certes, avec seulement 1365 (8.2%) pages codées les «action code» sont encore loin de faire l’unanimité chez les annonceurs mais la poussée en une année laisse espérer de réelles opportunités aux acteurs du milieu.

 

L’étude réalisée par l’agence Nellymoser montre une moyenne par magazine de 4 « action code » sachant que le magazine le plus fan en a accueilli 32 sur un numéro. Evidemment le roi des « action code » est le bien-nommé QR Code, véritable chef de file puisqu’il représente 80 % des codes imprimés dans la presse. Le «calife» QR Code a même pour le moment assommé le «vizir» Microsoft Tag qui voulait évidemment prendre sa place. Il est passé de 45 % à 12 % de parts de marché en moins d’un an alors que le QR Code passait de 55 à 82% sur la même période.

 

«Certains «action code» devraient dans un avenir proche devenir aussi importants qu’un numéro de téléphone ou un lien url. Le QR Code est bien parti pour devenir un élément clé de la communication. La reconnaissance d’image a aussi un brillant avenir devant elle», précise le vice-président de Nellymoser Roger Matus



Les "action code" par mois


 

Nellymoser insiste aussi sur la place des autres membres (10% du marché) comme les Snap Tags- Spyder Lynk, avec un style prononcé, qui sont très souvent utilisés pour des opérations spéciales (24 pages dans Glamour pendant la dernière Fashion Week de New York). Idem pour la reconnaissance d’image souvent sollicitée pour des dispositifs exceptionnels comme les 25 pages de Sport Illustrated sur les maillots de bain.

 

La vidéo demeure le contenu favori proposé aux lecteurs en complément des pubs avec 35%. Le E-commerce (21%) devance les systèmes d’abonnement (20%) et les médias sociaux (18 %). La géolocalisation des magasins (11%) précède le social shopping (8%) suivi à 7 % par les galeries de photos et des téléchargements…

 

Pour R.Matus: «Les QR codes peuvent amener une réelle valeur aux quotidiens et hebdomadaires. Les opportunités pour les évènements comme des concerts, du cinéma ou des offres promotionnelles sont parfaites pour créer une passerelle avec le téléphone portable. Le Potentiel est énorme!»


Retrouvez l’intégralité de l’étude ici

 

Gaël Clouzard

 

* Pas encore selon certains professionnels de terme en français pour parler de l’ensemble des codes cités en début d’article. Donc à votre bon cœur si vous avez une idée!

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR