AccueilETUDESUNE MACHINE QUI RéCOMPENSE LES TêTES BIEN FAITES!

Une machine qui récompense les têtes bien faites!


Publié le 27/10/2010

 

 

 

 

Tour du monde des distributeurs automatiques et perspectives de développement de la restauration rapide. Voici le nouveau cahier de tendances «la restauration automatique: marché émergent» réalisé par Gira Conseil, à l’occasion du salon VENDING PARIS*.

 

 

De l’apparition du premier automate distributeur de timbres, au 18e siècle, jusqu’à aujourd’hui, le secteur de la distribution automatique a connu un vaste développement.

Tout au long des différentes périodes, les acteurs du marché ont su diversifier l’offre de façon notable, afin de tenter de mieux répondre aux nouveaux modes de vie et besoins des consommateurs.

 

À ce jour, de nombreux biens et services marchands sont accessibles par le biais de la distribution automatique. Certains sont relativement répandus : les boissons, l’alimentaire, l’argent liquide, les vidéos, les journaux… D’autres, plus récents tentent progressivement d’intégrer le marché: les appareils électroniques, la parfumerie-cosmétique, les articles de sport… INfluencia s’est fait l’écho d’initiatives très créatives dans son CarnetTendances consacré aux points de vente.     


Gira Conseil  propose dans son étude un nouveau tour du monde de concepts, innovants, ludiques et parfois même insolites. Le préféré de la rédaction d’INfluencia: un distributeur qui récompense les têtes bien faites. À l’occasion d’une campagne publicitaire, la marque de jus de fruits Juicy Drench a ainsi mis en circulation dans des centres commerciaux, gares et métros du Royaume-Uni, des «Smart» vending-machines. Les automates dotés d’un écran tactile offrent gracieusement une boisson à tous ceux qui arrivent à résoudre une série de casse-têtes. Les premières machines ont été installées cet  été, à Londres et à Bristol, en s’appuyant sur un slogan : «les cerveaux sont plus performants, lorsqu’ils sont hydratés»!


Au-delà de ces clins d’œil, l’étude analyse les perspectives pour  la restauration automatique. Les concepts abordent un nouveau tournant depuis quelques années. Face à l'offre historique limitée aux boissons, snacks et confiseries, la restauration automatique propose de nouveaux produits dans sa gamme. On voit ainsi arriver après les sandwichs, des plats chauds, des soupes, des pâtes, etc. Il ne s’agit donc plus uniquement de combler «les petites faims», mais l’offre va désormais se trouver en concurrence avec la restauration rapide.

 

Les modifications liées au rythme de vie ont eu pour conséquence dans les quinze dernières années d’amener les consommateurs à vouloir consommer tout à toutes heures, la restauration a donc dû progressivement adapter ses horaires d’ouvertures pour contenter ses clients.

 

La restauration automatique répond directement à ce besoin en proposant une offre de restauration 24 h/24. Cependant, les distributeurs automatiques sont principalement utilisés en milieu de matinée et en milieu d'après-midi. L'offre produit pour les périodes de petit-déjeuner, déjeuner et dîner reste insuffisante et inadaptée pour couvrir les besoins des consommateurs. Et l’étude conclut qu’il y a donc un vrai potentiel de développement sur ces périodes de consommation.

 

Retourvez l'intégralité de l'étude ici:  etude-restauration.pdf

 

Raphaël Legrand

 

*Paris, porte de Versailles, 27-29 octobre

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR