AccueilETUDESLES INTERNAUTES DEVIENNENT MAITRES DE LEUR CONSOMMATION

Les internautes deviennent maitres de leur consommation


Publié le 03/06/2009


Plus que jamais aujourd'hui, les consommateurs cherchent des astuces pour acheter malin et faire des économies.  L'accès à des informations fiables et multiples est la clé de cette nouvelle forme de « consommation 2.0 », où les interactions et échanges entre consommateurs sont essentiels.

 

Les internautes s'informent aujourd'hui différemment et adoptent de nouveaux modes de consommation plus maîtrisés, plus réfléchis. eBay s'est associé au CREDOC pour décrypter ces nouveaux usages de l'Internet.
Quelles sont ces nouvelles sources d'informations utilisées par les cyberacheteurs ? Dans quelle mesure ces informations leur permettent-elles de concilier pouvoir d'achat et désir de consommer ? Et enfin comment rendent-elles possible l'émergence ou l'affirmation de nouveaux modes de consommation ?
Une consommation plus réfléchie et plus maitrisée Internet favorise l'interaction entre consommateurs et la diversification des sources d'information
De nouveaux usages sont en train de s'imposer. Les internautes n'utilisent plus seulement Internet pour effectuer des démarches administratives ou faire des achats. Ils l'utilisent pour développer des interactions avec les autres internautes en créant des blogs (22% en 2008) ou encore en étant présents activement sur des forums (33%) ou réseaux sociaux (27%).


Cette recherche interactive d'informations sur la toile s'exprime également fortement dans l'acte d'achat :


•les internautes recherchent l'information auprès de leurs pairs : ainsi 57%  se procurent des avis de consommateurs sur Internet (soit autant que ceux qui comparent les prix).
•les internautes multiplient les sources d'informations avant d'acheter : ils consultent en moyenne 2,1 sources d'information (contre 1,4 pour les non internautes).
•les forums et les blogs s'affirment comme de véritables mode d'information : parmi leurs sources d'information, les forums et/ou blogs ainsi que les sites d'achat vente entre particuliers ont progressé de 45% depuis 2005.

L' interactivité resserre les liens entre consommateurs et  renforce le climat confiance. Ainsi à la question « En quoi avez-vous le plus confiance pour vous apporter de l'information sur des produits ? », plus de la moitié des internautes, qui consultent des avis de consommateurs en ligne, citent en premier les commentaires de leurs pairs. Ces mêmes internautes sont en particulier 62% à faire confiance aux avis de consommateurs postés sur les sites d'achat-vente entre particuliers comme eBay. Un désir manifeste de continuer à consommer mais mieux et moins cher.


Internet permet aux internautes de consommer :


•moins cher : ils sont 77% à déclarer faire des économies en comparant mieux les offres entre elles,
•en mettant en adéquation leurs envies et leurs moyens : 30% prennent ainsi plus du plaisir à acheter.
Fort de ce climat de confiance, les internautes ont ainsi le sentiment d'avoir plus de pouvoir car leur acte d'achat est plus maitrisé. Ils sont ainsi 45% à estimer pouvoir mieux maîtriser leur consommation grâce à Internet ; ce chiffre s'élève même à 56% pour les internautes consultant des avis de consommateurs sur Internet.


On assiste à une émergence de nouveaux modes de consommation plus « réfléchis » par les internautes. Désireux de consommer mieux et moins cher, les internautes les plus actifs ont adopté de nouveaux modes de consommation qui deviennent progressivement des références du « consommer malin ».
Cette capacité à s'informer différemment et à interagir avec ses pairs a rendu possible l'émergence de nouvelles tendances de consommation, qui s'ancrent de plus en plus dans les habitudes en particulier, en période de récession économique :


•le marchandage : 36% marchandent auprès des vendeurs ; 62% considèrent même qu'Internet les aide dans cette pratique.
•l'achat d'occasion : 41% achètent des produits d'occasion.
•la revente : 22% vendent des produits d'occasion.
Ces nouveaux comportements d'achat se traduisent aussi par une nouvelle relation à l'objet. Les internautes prennent de la distance avec les biens de consommation : ils sont 74% à penser que l'usage d'un produit est plus important que sa possession

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR