AccueilETUDESLES FRANçAIS EN QUêTE DE TRANSPARENCE FACE AUX MARQUES

Les Français en quête de transparence face aux marques


Publié le 28/05/2009




• Internet, média prioritaire de consultation en période de crise


Si depuis octobre 2008, les Français ont exprimé leur intention de changer leurs stratégies d'achat (45% déclaraient vouloir baisser leurs dépenses et 53% les repousser), il apparaît aujourd'hui que 47% des consommateurs déclarent vouloir modifier aussi leur façon de se renseigner sur les marques avant de les acheter. Les marchés les plus concernés par ce changement de comportement sont le voyage, l'automobile et la banque. Une attitude logique car ces secteurs entraînent des dépenses à forte dimension émotionnelle et financière.
Par ailleurs, si tous les médias vont profiter d'une plus grande attention de la part du public, c'est Internet qui voit sa consultation augmenter le plus (un Français sur cinq affirme vouloir s'informer davantage sur les marques via leurs sites).


• Blogosphère et sites communautaires, les grands vecteurs à suivre


L'avis entre internautes est déterminant avant l'acte d'achat : les consommateurs avouent qu'ils se tournent de plus en plus vers les forums et les sites d'opinions (16% d'entre eux), et consultent leur entourage (16%) pour sélectionner une marque avec une augmentation de 3 points de la prise de parole de 2008 à 2009.


• les consommateurs français en temps de récession demandent plus de transparence aux marques


La recherche d'information sur les marques entraîne mécaniquement un niveau d'exigence plus élevé vis-à-vis de celles-ci. Près de la moitié des personnes interrogées sont en attente de clarté et de transparence dans leur discours (43%). Elles souhaitent aussi être récompensées de leur fidélité par le biais des programmes/cartes affiliés (44%), et obtenir des facilités de paiements (35%).
«Les consommateurs sont en quête de transparence et de clarté dans les messages des marques, et risquent de délaisser celles-ci si elles continuent de se complaire dans l'opacité, constate Anne-France Allali, Directrice Générale d'OTO Research. Par ailleurs, ils échangent intensément entre eux sur leurs expériences vis à vis des marques. Ces nouveaux comportements préfigurent, à coup sûr, l'environnement dans lequel les marques seront immergées demain. Si elles veulent y avoir une place, elles doivent dès maintenant penser à la façon de s'adapter à cette nouvelle donne ».
Ces derniers résultats s'inscrivent dans une tendance de fond : les données d'OTO Research prouvent que les Français prêtent une écoute toujours plus attentive aux avis des autres consommateurs. Ainsi, depuis Mai 2008, la prise de parole a augmenté tant dans le cercle privé (intention de recommandation d'une marque) que dans la blogosphère (rédaction d'avis positifs à l'égard d'une marque). Ce phénomène est à surveiller de près, surtout quand on sait que 64% des Français considèrent l'avis de leur entourage comme un facteur déterminant dans leur choix d'une marque.

* étude en téléchargement libre sur nepasubir.fullsix.com et www.otoresearch.fr


 

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR