AccueilETUDESE-REPUTATION : HAINE ET PASSION ET JEAN FRANçOIS COPé…

E-reputation : haine et passion et Jean François Copé…


Publié le 28/05/2014

Image actu

Au lendemain de l’annonce de la démission du président de l’UMP Jean-François Copé, nombre de conversations traitant de ce thème a explosé sur les différentes plateformes conversationnelles (réseaux sociaux, blogs, forums, sites médias...). Retour sur les principaux chiffres au travers d’une analyse livrée par Franck Perrier de l’agence Idaos aidée de Linkfluence

 

 

Quelle volumétrie pour les conversations ?

 

Ce premier graphique nous présente les évolutions volumétriques des conversations autour de Jean-François Copé entre le 25 mai et le 28 mai.

 

 

Premier constat : les conversations liées à l’affaire Bygmalion étaient depuis quelques jours en augmentation permanente essentiellement sur les sites de médias, les forums et quelques blogs. Cette croissance ne concernait que très peu les réseaux sociaux jusqu’à l’annonce de la démission du Président de l’UMP à 11 heures le mardi 27 mai. Dès la publication de cette information, les réseaux sociaux se sont enflammés. Nous avons constaté une très forte montée en charge sur Twitter des conversations sur ce thème alors que les twittos ne s’intéressaient que très peu au Président de l’UMP avant l’annonce. Le graphique ci-dessus illustre le fait que le jour de l’annonce, le nombre de mentions liées à Jean François Copé sur Twitter a été multiplié par 50 alors que pour les sites de médias, le nombre de mentions a été multiplié par 4.

 

Pour une bonne partie d’entre eux, le sujet était déjà couvert depuis plusieurs jours et l’information s’est inscrite dans la continuité. Twitter confirme qu’il est donc définitivement une machine à viraliser l’information de par son instantanéité et sa capacité à mobiliser son audience (2,3 millions d’utilisateurs en France) sur les sujets politiques majeurs (affaire Cahuzac).

 

 

L’information détournée est plus impactante que l’information officielle

 

Certains médias nationaux ont certes fortement contribué à viraliser l’information sur Twitter en adoptant une approche multicanal. Mais l’analyse des tops influenceurs nous montre une toute autre réalité : si parmi les 5 mentions qui ont eu le plus d’influence sur ce sujet on retrouve un tweet du Monde, il est surprenant de constater que ce sont des tweets périphériques détournant l’information d’origine qui ont eu le plus d’impact :

 

 

 

« Le trolling de lastminute à l’adresse de Jean-François Copé » relayé par le Lab politique

« Jean-François Copé aperçu chez Décathlon en train de préparer sa traversée du désert » du site parodique Le Gorafi

L’analyse synergologique détournée du langage corporel de Jean-François Copé lors de son passage au JT de TF1 le mardi 27 mai à 20h par le twittos Petula Moore

La parodie en photo version Simpson de Jean-François Copé et Jérôme Lavrilleux au siège de l’UMP en 2012 par le twittos LOLYves

 

 

Ce qu’apprend le top 20 des mots clés associés à Jean-François Copé

 

L’annonce a beaucoup fait parler sur la toile et pas toujours en bien. Parmi les 20 mots clés les plus associés à Jean-François Copé, ce sont des mots qui le relient directement à l’affaire Bygmalion et à son directeur de cabinet Jérôme Lavrilleux qui sont les plus impactants, notamment suite à leur passage au journal TV de TF1. De nombreux mots clés très négatifs sont de plus associés à Jean-François Copé comme « Démission », « Future traversée du désert », « Machine à cash », « Sarkothon »…

 

 

 

Les techniques de gestion de crise d’E-réputation envisageables

 

La famille politique proche de l’UMP n’a que très peu pris la parole sur les médias sociaux en son propre nom. Des informations ont fuité sur le contenu de la réunion interne à l’UMP et ont été reprises à l’extérieur par les médias sociaux. Il y a fort à parier que des consignes ont été données pour éviter que Twitter se transforme en un lieu de règlement de comptes. Le rendez-vous a été pris le 15 juin prochain pour la démission officielle de Jean-François Copé. Là encore, la date n’a peut être pas été choisie au hasard puisque cela tombe le jour du premier match de l’équipe de France 2014 au Brésil.

 

Franck Perrier

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR