AccueilAUDACEUNE START-UP FRANCAISE ET SOLIDAIRE TAPE DANS L’OEIL DE BILL GATES

Une start-up francaise et solidaire tape dans l’oeil de Bill Gates


Publié le 30/09/2018

Image actu

Le jeune fondateur de Goodeed, une entreprise française optimisant les recettes publicitaires en dons pour les ONG et les associations, a été invité à l’un des événements humanitaires les plus médiatiques au monde : le Goalkeepers 2018, organisé par Bill et Melinda Gates. Signe que l’entrepreneuriat solidaire made in France a du potentiel à revendre. 

 

 

« En 2018, visionner de la publicité est un acte humanitaire et citoyen  ». Si la formule a de quoi déconcerter, elle décrit le pari tenté il y a quelques années par Vincent Touboul. L’entrepreneur français âgé de 22 ans a créé en mars 2014 une régie publicitaire éco-solidaire. La bien nommée, Goodeed, a pour objectif de transformer les revenus publicitaires en dons pour les ONG et associations. Le principe est limpide : permettre aux internautes de donner sans dépenser un centime. Il leur faut juste visionner des publicités sur leur site internet aux annonceurs de régler l’addition. Alors n’ayez pas honte de craquer pour un nouveau dessert. 

 

 

 


Comme l’explique Vincent Touboul : « La pub, il y en a partout sur le net, elle est intrusive, omniprésente. Chaque année le budget mondial de la publicité s'élève à 500 milliards de dollars, 10% de cette somme permettrait de réduire de moitié la faim dans le monde ». Pragmatique.

 

4 ans après son lancement, la jeune start-up a effectué plus de 15 millions de dons gratuits et financé près de 120 projets : 140 000 arbres plantés en Inde, 250 kits dignité pour des familles réfugiées en Grèce, 12 000 repas pour des sans domiciles fixes… Plus de 70 ONG partenaires -telles que l’Unicef, les Restos du Cœur ou Handicap International- et près de 90 marques -Philips, Coca-Cola, L'Oréal, la Société Générale...- font déjà confiance à la jeune pousse. Une vrai success story à la française. 

 

 

Un frenchie à New York 

 

Mais si l’on vous en parle aujourd’hui, c’est parce qu’elle vient d’être adoubée par l’entrepreneur/philantrope le plus célèbre de la planète. Depuis deux ans, Bill Gates et sa femme Melinda Gates organisent l'événement Goalkeepers pour faire avancer le schmilblick en matière de développement durable et de recul de la pauvreté. Les 25 et 26 et septembre derniers avait lieu son édition 2018 avec parmi les invités… vous l’aurez deviné… Vincent Touboul. Le seul Européen parmi les 7 « Jeunes Goalkeepers » sélectionnés.

 

 

 

 

L'objectif ? Rencontrer d'autres personnalités engagées de tous horizons, et non des moindres. On pouvait y retrouver pêle-mêle David Senegh, Directeur de l'innovation pour le gouvernement de la Sierra Leone, Graça Machel, Défenseuse internationale des droits de la femme et de l'enfant, Richard Curtis, écrivain responsable des campagnes et cofondateur de Project Everyone, Trisha Shetty, avocate indienne, militante sociale fondatrice de SheSays, King Kaka, musicien et militant kenyan, et Ed Sheeran célèbre auteur et interprète engagé. Pour savoir sà quel point l’aventure new yorkaise de Vincent Touboul a porté ses fruits, rendez vous sur la page Instagram de Goodeed pour une story briefing.

 

 

Gagnant, gagnant 

 

Avec l'envie initiale de démocratiser le don sur internet, Goodeed permet à tout un chacun de pouvoir s'investir gratuitement dans des projets solidaires. Mais elle permet également aux ONG de gagner en visibilité auprès d'un public jeune et aux entreprises de s'engager auprès de causes sociales et environnementales importantes. Un véritable système vertueux qui permet un impact sur le long terme. Cocorico !

 

 

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI


 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR